Rechercher

Termes de mandat

Dernière révision: le 21 juin, 2023

Table of Contents

Objectif

La Société mathématique du Canada s’est donné pour objectif de promouvoir et de favoriser la découverte et l’apprentissage des mathématiques, et les applications qui en découlent.

Énoncé d’intention

  1. Regrouper et appuyer les mathématiciens canadiens en favorisant la communication et l’adhésion à grande échelle, en commanditant diverses activités et en établissant des partenariats avec des associations professionnelles semblables à la nôtre.

  2. Encourager la recherche mathématique en diffusant les résultats de recherches en cours aux spécialistes et aux non-spécialistes, en faisant reconnaître publiquement les travaux de chercheurs et en collaborant avec les instituts de recherche, les organismes subventionnaires et les utilisateurs des mathématiques.

  3. Favoriser l’apprentissage des mathématiques en réalisant des projets avec des enseignants de mathématiques de tous les niveaux, en faisant connaître les progrès dans l’enseignement et en établissant des partenariats avec les ministères de l’éducation provinciaux et les organismes voués à l’apprentissage des mathématiques.

  4. Défendre les mathématiques en créant des initiatives visant à expliquer, à promouvoir et à mieux faire connaître la discipline, en organisant des activités parascolaires et en encourageant les partenariats avec les sociétés privées, les gouvernements et les organismes à but non lucratif.

Les activités de la SMC sont supervisées par divers comités permanents. Ces derniers rendent compte au conseil d’administration par l’intermédiaire du comité exécutif. Les rapports, recommandations et motions des comités sont envoyés au secrétaire général de la SMC qui s’assure qu’ils sont transmis au comité exécutif, pour examen préliminaire, avant d’être transmis au conseil. Les rédacteurs en chef des périodiques et des publications en série de la SMC, ainsi que les comités de rédaction, relèvent du président du comité des publications.

En tant que politique générale, la SMC encourage la répartition géographique, linguistique et de genre dans la composition de ses comités et conseils et dans la participation à ses activités parrainées officiellement.

Tous les membres des comités permanents de la SMC, les rédacteurs en chef et les membres des comités de rédaction doivent être des membres en règle de la SMC. Si cela est jugé approprié, cette exigence peut être levée ou une adhésion gratuite peut être accordée. Cette recommandation doit accompagner la candidature.

Le président de la SMC, ou son délégué, est membre d’office de tous les comités permanents.

Nominations aux comités et aux comités de rédaction

Le comité des mises en candidature est chargé de veiller à ce que les élections au comité exécutif et au conseil d’administration se déroulent conformément aux Règlements généraux de la SMC. Les détails des élections sont énoncés dans le mandat du comité des mises en candidature. Ce dernier surveille également la date d’expiration du mandat des administrateurs nommés par le conseil, y compris les membres étudiants, et veille à ce que les candidatures soient soumises au conseil suffisamment tôt pour que le comité exécutif puisse les examiner avant la réunion appropriée du conseil.

Après avoir consulté le président actuel et/ou l’ancien président d’un comité, le comité des mises en candidature soumet au conseil d’administration, par l’intermédiaire du comité exécutif, des recommandations visant à pourvoir les postes vacants au sein de tous les comités permanents (à l’exception du comité des mises en candidature lui-même et du comité étudiant). Pour les membres du comité dont le mandat s’achève à la fin de l’année civile, les présidents de comité doivent soumettre des suggestions de remplacement au président du comité des mises en candidature avant le 1er mai. Les suggestions de remplacement pour le comité des concours mathématiques doivent être soumises au président du comité des mises en candidature avant le 1er décembre de l’année précédente. En consultation avec le président ou les coprésidents du comité étudiant, le comité des mises en candidature est chargé d’approuver les membres nommés au comité étudiant.

Les membres du comité des mises en candidature et du comité des affaires internationales sont généralement nommés pour des mandats décalés de quatre (4) ans et les membres du comité étudiant sont généralement nommés pour des mandats de deux (2) ans décalés. Les membres des autres comités sont nommés pour des mandats décalés de trois (3) ans. À l’exception du comité des affaires internationales et du comité des mises en candidature, une personne siège normalement pendant un (1) an à un comité avant de remplir un mandat de deux (2) ans en tant que président. Le président du comité des affaires internationales est nommé pour quatre (4) ans. Le président du comité des mises en candidature est nommé pour deux (2) ans, puis pour deux (2) années supplémentaires en tant que membre représentant la région appropriée du Canada. La fin du mandat des présidents et des membres du comité des concours mathématiques et des trois (3) sous-comités est fixée au 31 août. La fin du mandat du président et des membres du comité étudiant est fixée au 30 juin. Pour tous les autres comités, la fin du mandat est fixée au 31 décembre.

Le comité des publications recommande au comité exécutif les candidatures pour le remplacement des rédacteurs en chef et, le cas échéant, des rédacteurs associés et autres, qui seront transmises au conseil d’administration. Les rédacteurs en chef et les membres des comités de rédaction sont généralement nommés pour cinq (5) ans. Les détails sur les directives relatives aux recherches rédactionnelles figurent dans le mandat du comité des publications.

Il incombe au comité exécutif de proposer des candidats pour pourvoir les postes vacants au sein du comité des mises en candidature. La procédure d’élection du président et des membres du comité des mises en candidature est la suivante :


AvrilUn appel à candidatures est publié dans les numéros de juin et septembre des Notes de la SMC (date limite : 30 septembre)

OctoberLe comité exécutif passe au vote la liste des candidats

NovemberLes candidatures au comité exécutif sont envoyées au conseil d’administration

DecemberLe conseil d’administration passe au vote chacun des candidats proposés


Glossaire:

Voici quelques-unes des abréviations utilisées dans le présent document :

AMS: American Mathematical Society

OMPA: Olympiade de mathématiques Asie-Pacifique

SCMAI: Société canadienne de mathématiques appliquées et industrielles

OMJC: Olympiade mathématique junior du Canada

GCEDM: Groupe canadien d’étude en didactique des mathématiques

OMC: Olympiade mathématique du Canada

CNC: Comité national canadien

DOCM: Défi ouvert canadien de mathématiques

CCÉM: Congrès canadien des étudiants en mathématiques

CABFD: Comité d’attribution des bourses du fonds de dotation

CSE: Comité des services électroniques

GSE: Groupe des services électroniques

CAI: Comité des affaires internationales

CFI: Comité des fonds d’investissement

OIM: Olympiade internationale de mathématiques

UMI: Union mathématique internationale

MAA: Mathematical Association of America

CCM: Comité des concours mathématiques

SPCM: Subventions pour les concours de mathématiques

PECOM: Programme d’entraînement par correspondance aux Olympiades mathématiques

MCEOM: Programme des camps d’entraînement aux olympiades mathématiques

CNRC: Conseil national de recherche du Canada

CRSNG: Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

SSC: Société statistique du Canada

Conseil d’administration
Comité éxécutif
 Président Directeur général & secrétaire Trésorier Ancien président et président-éluVice-présidents (Atlantique, Québec, Ontario, Ouest, Pacifique)
Comités permanentsSous-comités
Comité d’éducation

Comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC

Comité des subventions pour les concours provinciaux de mathématiques

Comité des camps mathématiques

Comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot

Comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC

Comité d’attribution des bourses du fonds de dotation

 

Comité d’équité, de diversité et d’inclusivité

 

Comité de sélection des fellows

 

Comité des finances

 

Comité des droits de la personne des mathématiciens de la SMC

 

Comité des affaires internationales

 

Comité des prix internationaux de la SMC

 

Comité des fonds d’investissement

 
Comité des concours mathématiques

Comité du Défi ouvert canadien de mathématiques

Comité de l’Olympiade mathématique du Canada

Comité des Olympiades eurpéennes de mathématiques pour filles

Comité de l’Olympiade internationale de mathématique

Comité des mises en candidature

 
Comité des publications

Comité de rédaction scientifique pour le JCM et le BCM

Comité de rédaction scientifique pour Crux Mathematicorum

Comité de rédaction scientifique pour les séries Aime-t-on les Mathématiques (ATOM)

Comité de réconciliation en mathématiques

 

Comité de recherche

 

Comité des étudiants

 

Comité des femmes en mathématiques

 

Mandat

Les fonctions du comité exécutif consistent à superviser les activités et les affaires de la Société et à rendre compte au conseil d’administration.


Fonctions et responsabilités du comité

  1. En consultation avec le conseil, établir les moyens d’atteindre les buts et les objectifs de la SMC.

  2. Développer et superviser la mise en œuvre d’un plan global à long terme pour atteindre les buts et objectifs de la SMC.

  3. Prendre les mesures appropriées pour assurer la diversité dans l’ensemble de la SMC.

  4. Favoriser une culture de communication et de consultation solide au sein de la SMC et améliorer la liaison et l’harmonisation entre la SMC et ses parties prenantes.

  5. Approuver les plans, projets, politiques et stratégies visant à atteindre les buts et objectifs de la Société.

  6. Superviser et maintenir la santé financière de la Société, assurer des ressources financières adéquates et proposer au conseil un budget annuel pour la SMC.

  7. Proposer des candidats pour pourvoir les postes vacants au sein du comité des mises en candidature. Avec la coordination du bureau administratif de la SMC, un appel à candidatures doit être publié dans le bulletin Notes de la SMC en juin et en septembre, si nécessaire, avec une date limite au 30 septembre. Le conseil exécutif votera afin de déterminer qui seront les candidats et proposera ces derniers au conseil d’administration pour approbation en décembre.

  8. Créer et dissoudre les comités permanents, les sous-comités, les groupes de travail et les comités de rédaction, et en nommer les membres.

  9. Améliorer les initiatives de collecte de fonds et y participer, notamment la recherche de commanditaires potentiels pour diverses activités de la SMC et participer à la campagne annuelle de dons des membres.

  10. Récupérer les rapports annuels de tous les comités permanents et faire part au conseil de toute recommandation ou motion sur les questions relevant de son mandat.


Fonctions et responsabilités de chaque membre de comité

  1. Agir honnêtement et de bonne foi dans l’intérêt de la SMC et faire preuve d’attention, de diligence et de professionnalisme.

  2. Participer aux réunions administratives qui ont lieu quatre (4) fois par an, à distance ou en personne, et participer aux réunions du conseil d’administration qui ont lieu deux (2) fois par an lors de nos réunions bi-annuelles.

  3. Siéger à certains comités permanents en tant que représentant d’office du président de la SMC ou du comité exécutif selon le comité ou le rôle, comme il est précisé dans la composition de chaque comité permanent, le cas échéant.

  4. Faire partie d’un comité ad hoc à la demande du président.

  5. Rédiger un article de couverture dans les Notes de la SMC une fois par année civile, ou lorsque cela est nécessaire.

  6. Avec l’aide du bureau administratif de la SMC, participer au programme des ambassadeurs en assurant le leadership pour fidéliser les membres et solliciter de nouveaux membres pour leurs régions respectives.


Composition

Les membres du comité exécutif sont élus par les membres de la SMC lors d’élections qui ont lieu tous les deux (2) ans, puis approuvés lors de l’assemblée générale annuelle suivante. Le comité exécutif est composé de cinq (5) vice-présidents représentant les régions de l’Atlantique, du Québec, de l’Ontario, de l’Ouest et du Pacifique, du président, du président élu ou du président sortant, du directeur général de la SMC et du trésorier. Le trésorier est nommé et approuvé par le comité exécutif. Après son élection, le dirigeant élu au poste de président élu occupe cette fonction pour un mandat d’un (1) an, suivi d’un mandat de deux (2) ans au poste de président, puis d’un mandat d’un (1) an au poste de président sortant. Les cinq (5) vice-présidents sont élus pour un mandat de quatre (4) ans. Le mandat du trésorier est normalement de trois (3) ans se terminant le 31 décembre.

Président+ cinq (5) vice-présidents élus
+ le président élu ou le président sortant
+ trésorier
+ directeur général

Caisse de fonctionnement

L’objectif de la Société est d’avoir un budget équilibré au cours d’une année fiscale donnée. Lorsqu’un déficit prévu dans la caisse de fonctionnement est inévitable, il ne doit pas dépasser 25 % de l’excédent du solde de la caisse de fonctionnement.

Si la somme des liquidités ou des investissements à court terme dépasse 300 000 dollars dans la caisse de fonctionnement à la fin de l’année financière, l’excédent sera transféré au Fonds d’héritage de la SMC au plus tard le 30 avril de l’année financière suivante. Le transfert est soumis à l’approbation du trésorier et du directeur général après examen des besoins de trésorerie à court terme de la Société.

Dans des circonstances extraordinaires, et avec l’accord de deux des membres de la présidence, du trésorier et du directeur général, des fonds peuvent être transférés du Fonds d’héritage pour pallier un manque de liquidités dans la caisse de fonctionnement.

Les frais de bureau de la Société, y compris l’équipement, les fournitures, les salaires et les dépenses du personnel relatives aux réunions, sont partagés entre les différents programmes et projets. La répartition de ces coûts est calculée en utilisant le pourcentage du budget approuvé. Le pourcentage du budget sera déterminé en fonction du temps passé par le personnel sur chaque programme ou projet dans un passé récent.

Fonds patrimonial

Le Fonds patrimonial de la SMC a été créé par le conseil d’administration le 5 juin 2006.

Le Fonds patrimonial doit être utilisé dans des circonstances particulières et sous réserve de l’approbation du conseil d’administration de la SMC. Les principes d’investissement du fonds de prévoyance de la SMC sont les mêmes que ceux des fonds de dotation de la SMC et peuvent être modifiés, sous réserve de l’approbation du conseil d’administration de la SMC.

Généralités

Les fonds de dotation de la Société mathématique du Canada (SMC) sont destinés à fournir des revenus qui seront appliqués de manière générale ou particulière à l’appui d’activités qui favorisent et font progresser la découverte, l’apprentissage et l’application des mathématiques et d’autres fins similaires.

Les fonds de dotation de la SMC regroupent actuellement quatre (4) fonds :

  1. le fonds de dotation de la SMC ;

     

  2. le fonds de l’Olympiade mathématique ;

     

  3. le fonds du Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière ;

     

  4. le fonds du Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC.

Les fonds de dotation comprennent également d’autres fonds qui peuvent être établis à l’aide de fonds et de biens supplémentaires qui peuvent être donnés de temps à autre à la SMC, sous réserve de l’approbation du conseil d’administration de la SMC.

Chacun des fonds de dotation tient ses propres comptes de recettes et de dépenses.

Le cadre de référence qui a été approuvé pour un fonds de dotation particulier par le conseil d’administration de la SMC et le donateur original (le cas échéant) régissent tous les dons ou toutes les donations à ce fonds.

Les dons et donations à l’un des fonds de dotation seront investis conformément aux principes de la SMC pour la préservation du capital.

La SMC s’efforcera, avec l’aide des donateurs originaux (dans la mesure du possible), d’augmenter le capital de chaque fonds de dotation existant par d’autres dons, promesses de don, cadeaux, etc.

Le comité des fonds d’investissement de la SMC est responsable devant le conseil de l’administration des fonds de dotation. Le mandat du comité des fonds d’investissement est décrit ci-dessous. La composition du comité des fonds d’investissement, ou d’un autre comité déterminé par le conseil, peut être modifiée si nécessaire, sous réserve de l’approbation du conseil.

Le comité des finances de la SMC est chargé de recommander au conseil d’administration l’affectation des revenus fournis par le comité des fonds d’investissement de la SMC provenant des fonds de dotation de la SMC et du fonds de l’Olympiade mathématique, conformément au mandat approprié, y compris le montant du concours annuel des bourses du fonds de dotation.

Principes de préservation du capital

Les dons et donations à l’un des fonds de dotation seront investis conformément au principe de préservation du capital et les placements comprennent une combinaison de titres à revenu fixe canadiens et d’actions canadiennes et étrangères et sont investis dans des titres, autres que des biens immobiliers, comme l’autorisent les lois en vigueur pour l’investissement des fonds des compagnies d’assurance-vie canadiennes.

L’objectif est de faire en sorte que le revenu annuel des fonds de dotation couvre à la fois le rendement réel et l’inflation.

Cet objectif est atteint par les moyens suivants :

  • la diversification des actifs ;

  • les placements uniquement dans des actifs de qualité ;

  • la limitation des dépenses à un montant reflétant le taux de rendement réel ;

  • les placements à la fois dans des actifs à revenu fixe et dans des actions ;

  • maintenir un équilibre approprié entre les actifs à revenu fixe et les actifs de croissance (actions). À titre indicatif, et en fonction des conditions du marché, une répartition de l’actif comme la répartition actuelle de 30% d’obligations canadiennes à rendement réel, 15% d’actions canadiennes, 30% d’actions mondiales et 25% d’actions canadiennes à court terme serait appropriée.


Fonds de dotation de la SMC

Le fonds de dotation de la SMC doit servir à fournir des revenus annuels pour soutenir les activités qui favorisent et font progresser la découverte, l’apprentissage et l’application des mathématiques et d’autres fins similaires, notamment :

  1. les prix et les bourses de mathématiques qui sont attribués par concours aux étudiants et au personnel académique des écoles, des universités et des collèges du Canada ;

  2. la recherche mathématique en diffusant les résultats de recherches en cours aux spécialistes et aux non-spécialistes, en faisant reconnaître publiquement les travaux de chercheurs et en collaborant avec les instituts de recherche, les organismes subventionnaires et les utilisateurs de mathématiques ;

  3. l’apprentissage des mathématiques en réalisant des projets avec des professeurs de mathématiques de tous les niveaux, en faisant connaître les progrès dans l’enseignement et en établissant des partenariats avec les ministères de l’éducation provinciaux et territoriaux, et les organismes voués à l’apprentissage des mathématiques ;

  4. les concours de mathématiques et autres activités qui favorisent et font progresser la découverte, l’apprentissage et l’application des mathématiques dans les provinces et territoires canadiens ;

  5. les subventions aux étudiants et aux enseignants des pays en développement pour leur donner accès aux publications des sociétés mathématiques canadiennes et des instituts canadiens de recherche en mathématiques et à d’autres fins similaires ;

  6. les initiatives visant à expliquer, à promouvoir et à mieux faire connaître la discipline, en organisant des activités parascolaires et en encourageant les partenariats avec les sociétés privées, les gouvernements et les organismes à but non lucratif.


Fonds de l’Olympiade mathématique

Le fonds de l’Olympiade mathématique doit servir à fournir des revenus annuels pour le programme des Olympiades mathématiques de la SMC au Canada, notamment l’Olympiade mathématique du Canada, la participation du Canada à l’Olympiade mathématique de l’Asie-Pacifique et l’équipe du Canada à l’Olympiade internationale de mathématique et à l’Olympiade européenne de mathématiques pour filles.

Le programme des Olympiades mathématiques de la SMC est sous la responsabilité du comité des concours mathématiques de la SMC, conformément aux politiques et procédures approuvées par le conseil d’administration de la SMC. Le cas échéant, des fonds sont transférés du fonds des Olympiades pour couvrir tout déficit résultant des concours de la SMC.


Fonds du prix David-Borwein de mathématicien émirite pour l’ensemble d’une carrière

Le fonds du Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière doit être utilisé pour fournir des revenus annuels pour le Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière qui reconnaît les contributions exceptionnelles, larges et soutenues aux mathématiques canadiennes.

Si les circonstances sont telles que les revenus annuels du fonds du Prix David-Borwein de mathéma-
ticien émérite pour l’ensemble d’une carrière ne sont pas suffisants pour couvrir les dépenses liées à ce prix, ce dernier peut ne pas être décerné à condition que, ce faisant, la période maximale pendant laquelle un prix n’est pas décerné ne dépasse pas six (6) ans. Pour chaque lauréat, les dépenses comprennent les coûts de la sculpture, les frais de déplacement et d’hébergement, ainsi que les frais promotionnels et administratifs connexes.

Sous réserve de la disponibilité des fonds, deux (2) prix au maximum sont décernés chaque année civile paire lors de la réunion d’été de la SMC.

Le comité de sélection des prix méritoires de la SMC, ou un autre comité désigné par le conseil d’administration de la SMC, est responsable de la sélection des lauréats. ÀÀ la discrétion du comité de sélection des prix méritoires de la SMC, une décision de ne pas accorder un prix peut être prise, à condition qu’une telle décision ne soit pas prise plus de deux (2) fois consécutives.

Après l’exercice financier de la SMC, le comité des fonds d’investissement de la SMC doit présenter un rapport annuel sur l’état du fonds à la famille Borwein, ou à ses héritiers si possible, et fournir les noms des lauréats.

Le Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière est attribué et administré conformément aux politiques et procédures de la SMC en matière d’attribution de prix.

L’objectif de la SMC peut changer au fil du temps, et il peut devenir impossible, inopportun ou peu pratique d’appliquer le revenu annuel du fonds aux fins énoncées ci-dessus. Si la SMC est d’avis qu’une nouvelle finalité est appropriée, elle exercera son pouvoir discrétionnaire, en consultation avec la famille Borwein ou ses héritiers dans la mesure du possible, et utilisera le revenu annuel du fonds au meilleur avantage de la SMC à d’autres fins conformes à l’esprit et à l’intention du don de la famille Borwein.


Fonds du prix de doctorat Blair-Spearman

Le fonds du Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC doit servir à produire le financement annuel du Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC, qui reconnaît le rendement exceptionnel d’un étudiant au doctorat ayant obtenu un diplôme d’une université canadienne l’année précédente.

Le Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC comprend un certificat encadré, une récompense de 2 000$, une adhésion de deux (2) ans à la SMC et la possibilité de présenter une conférence plénière à une réunion de la SMC.

Si les circonstances sont telles que le revenu annuel ne suffit pas à couvrir les dépenses liées au Prix de doctorat Blair-Spearman, le prix est financé par le capital.

Le Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC est attribué et administré conformément aux politiques et procédures de la SMC en matière d’attribution de prix.

L’objectif de la SMC peut changer au fil du temps, et il peut devenir impossible, inopportun ou peu pratique d’appliquer le revenu annuel du fonds aux fins énoncées ci-dessus. Si la SMC est d’avis qu’une nouvelle finalité est appropriée, la SMC exercera son pouvoir discrétionnaire et utilisera le revenu annuel du Fonds au meilleur avantage de la SMC à d’autres fins conformes à l’esprit et à l’intention du don de la famille Spearman.

Généralités

Voici les prix et récompenses de la SMC :

Les dates limites de mises en candidature pour les prix de la SMC, à l’exception du Prix G. de B. Robinson qui ne fait pas l’objet d’un appel à candidatures, sont les suivantes :

  • Prix Jeffery-Wiliams – 30 septembre (21 mois avant la réunion d’été où la conférence du prix est donnée) ;

  • Prix Krieger-Nelson – 30 septembre (21 mois avant la réunion d’été où la conférence du prix est donnée) ;

  • Prix Coxeter-James – 30 septembre (15 mois avant la réunion d’hiver où la conférence du prix est donnée) ;

  • Pour le prix Jeffery-Williams, le prix Krieger-Nelson et le prix Coxeter-James, les personnes qui proposent un candidat doivent demander à au moins trois (3) répondants de soumettre des lettres directement à l’adresse électronique appropriée pour le prix avant le 30 septembre. Un certain nombre de répondants indépendants est fortement encouragé. Les lettres de nomination doivent mentionner les répondants choisis et inclure un curriculum vitae récent du candidat, si disponible.

  • Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC – 31 janvier (10 mois avant la réunion d’hiver au cours de laquelle le prix est décerné) ;

  • Prix Adrien-Pouliot – 30 avril (sept [7] mois avant la réunion d’hiver où le prix est décerné) ;

  • Prix d’excellence en enseignement de la SMC – 15 novembre (sept [7] mois avant la réunion d’été où le prix est décerné) ;

  • Prix G. de. B Robinson – Sans objet ;

  • Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière – 15 novembre (sept [7] mois avant la réunion d’été où le prix est décerné). Ce prix est décerné tous les quatre (4) ans.

  • Prix Graham-Wright pour service méritoire – 31 mars (huit [8] mois avant la réunion d’hiver où le prix est décerné).

Les lauréats du prix Jeffery-Williams, du prix Krieger-Nelson, du prix Coxeter-James et du prix de doctorat Blair-Spearman sont sélectionnés par le comité de recherche de la SMC. Les prix Jeffery-Williams et Krieger-Nelson sont remis lors de la réunion d’été de la SMC, et les prix Coxeter-James et de doctorat, lors de la réunion d’hiver de la SMC. Comme ces prix sont remis lors d’une réunion où le lauréat donne une conférence plénière, le prix ne sera pas attribué aux lauréats qui ne sont pas en mesure de donner cette conférence, à moins que le conseil d’administration de la SMC n’en décide autrement ; et des fonds sont prévus pour que chaque lauréat puisse assister à la réunion et recevoir le prix.

Le ou les lauréats du Prix Adrien-Pouliot sont sélectionnés par un sous-comité du comité d’éducation de la SMC et le prix est remis lors de la réunion d’hiver de la SMC. Les fonds sont destinés à couvrir les frais de déplacement du ou des lauréats afin qu’ils puissent être présents à la réunion pour recevoir le prix.

Il est prévu que le lauréat fasse une présentation lors de la réunion, soit une conférence plénière, soit une présentation dans le cadre de la session éducative, soit une courte présentation dans le cadre d’une réception. La nature de la conférence est déterminée par le lauréat, le directeur de la réunion et le président du comité d’éducation.

Le lauréat du Prix d’excellence en enseignement de la SMC est sélectionné par un sous-comité du comité d’éducation de la SMC et le prix est présenté lors de la réunion d’été de la SMC. Les fonds sont destinés à couvrir les frais de déplacement du lauréat afin qu’il puisse être présent à la réunion pour recevoir le prix.

Il est prévu que le lauréat fasse une présentation lors de la réunion, soit une conférence plénière, soit une présentation dans le cadre de la session éducative, soit une courte présentation dans le cadre d’une réception. La nature de la conférence est déterminée par le lauréat, le directeur de la réunion et le président du comité d’éducation.

Le lauréat du Prix G. de B. Robinson est sélectionné par le Comité des publications de la SMC et le gagnant est annoncé lors de la réunion d’hiver de la SMC. Comme les fonds disponibles pour ce prix sont limités et qu’il est probable que le lauréat ne soit pas un résident du Canada, le prix n’est pas nécessairement remis lors d’une réunion de la SMC. Il peut être envoyé à l’établissement d’attache du lauréat en demandant qu’il lui soit présenté lors d’un événement «local»approprié ou, si possible, il peut être présenté dans un lieu approprié au Canada, par exemple en conjonction avec une conférence donnée par le lauréat dans une université ou un institut de recherche canadien.

Normalement, le Prix Jeffery-Williams, le prix Krieger-Nelson et le prix Coxeter-James consistent en des sculptures canadiennes en saponite. Le Prix Adrien-Pouliot et le Prix d’excellence en enseignement de la SMC consistent en une plaque de verre bleu gravé en lettres dorées. Le Prix G. de B. Robinson et le Prix de doctorat Blair-Spearman sont des certificats encadrés. En plus des frais de voyage et du certificat mentionnés ci-dessus, le Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC comprend une récompense de 2 000$ et l’adhésion gratuite à la Société pendant deux (2) ans. En plus des frais de voyage et du trophée en verre mentionnés ci-dessus, le prix d’excellence en enseignement de la SMC comprend l’adhésion gratuite à la Société pendant deux (2) ans.

Les détails concernant le Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière et le Prix Graham-Wright pour service méritoire sont donnés ci-dessous.

Dans certains cas, on peut obtenir de plus amples renseignements sur les prix et récompenses de la SMC dans le mandat du comité permanent approprié.

Notifications

Le président du comité approprié informe le président de la SMC et le directeur général dès que possible après la décision. Les données biographiques et la citation seront envoyées au bureau administratif de la SMC en même temps que la notification de la décision. Le président du comité approprié informe le lauréat de manière informelle, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui le fasse. Les lauréats seront informés que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement les noms. La publication officielle aura lieu dès que possible après que le président de la SMC et le directeur général auront reçu la notification des lauréats.

Le président de la SMC rédige une lettre officielle de félicitations à chaque lauréat accompagnée des renseignements sur la date de remise du prix ou de la récompense et autres détails.

En consultation avec le président de la SMC et le président du comité approprié, le directeur général prépare le communiqué officiel et s’assure que les détails sont publiés dans les Notes de la SMC.


Prix méritoires de la SMC

Comité de sélection des prix méritoires de la SMC

Le comité de sélection des prix méritoires de la SMC est composé du président de la SMC, du président élu ou du président sortant, d’un vice-président nommé par le président, du président du comité d’éducation et du président du comité de recherche.

Ce comité est responsable de la sélection des lauréats du Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière et du Prix Graham-Wright pour service méritoire.

Prix David-Borwein de mathématicien émirite pour l’ensemble d’une carrière

Le Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière a été créé «pour récompenser les personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle, étendue et soutenue aux mathématiques canadiennes ». Ce prix est décerné tous les quatre (4) ans.


Critères de sélection

Ce prix vise à reconnaître les personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle, étendue et soutenue aux mathématiques canadiennes.

Dossier de candidature

Un dossier de candidature complet doit contenir les éléments suivants :

  1. une lettre de mise en candidature signée par un collègue ou un collaborateur actuel ou passé (trois [3] pages maximum) qui connaît très bien les réalisations de la personne proposée ;

  2. un bref curriculum vitae, maximum de cinq (5) pages ;

  3. de deux (2) à quatre (4) lettres d’appui, en plus de la mise en candidature ;

  4. tout autre document pertinent, maximum de 10 pages

La nomination reste active pendant trois (3) ans, avec une possibilité de mise à jour.

Six (6) exemplaires du dossier doivent parvenir au bureau administratif de la SMC au plus tard le 15 novembre.

Processus de sélection

Un appel à candidatures est lancé dans les numéros de septembre et d’octobre-novembre des Notes de la SMC, avec une date limite en novembre.

Le comité de sélection des prix méritoires de la SMC est autorisé à proposer des noms. Le bureau administratif fait parvenir toutes les mises en candidature au comité de sélection peu après la date limite. Idéalement, le ou les lauréats sont sélectionnés dans les 30 jours suivant la réception des mises en candidature. Si nécessaire, le comité doit consulter le directeur général pour obtenir des commentaires sur les services fournis par le candidat à la SMC.

Prix, présentation et coûts

Le prix consiste en une sculpture conçue par Helaman Ferguson laquelle a été approuvée par la famille Borwein et le SMC. Les frais de déplacement sont prévus pour que le(s) lauréat(s) puisse(nt) recevoir le prix. Normalement, au maximum deux (2) prix sont décernés par année civile paire et lors d’une réunion d’été de la SMC.


Prix Graham-Wright pour service méritoire

Le Prix pour service méritoire a été créé «pour récompenser les personnes qui contribuent de façon importante et soutenue à la communauté mathématique canadienne et, notamment, à la Société mathématique du Canada ». Le prix a été décerné pour la première fois en 1995.

Le prix a été renommé Prix Graham-Wright pour service méritoire en 2008 en reconnaissance de Graham Wright qui a pris sa retraite en 2008 après avoir été directeur général de la SMC pendant 30 ans.

Critères de sélection

Ce prix vise à reconnaître les personnes qui ont apporté une contribution soutenue et significative à la communauté mathématique canadienne.

Les contributions peuvent comprendre : des services rendus à la Société mathématique du Canada et/ou à ses activités ; des initiatives visant à faire progresser l’édition mathématique au Canada ; des activités en faveur d’un environnement de recherche solide au Canada ; la création de nouvelles initiatives nationales en faveur des mathématiques.

La nomination reste active pendant trois (3) ans, avec une possibilité de mise à jour.

Processus de sélection

Un appel à candidatures est lancé dans les numéros de décembre et février des Notes de la SMC, avec une date limite en mars.

Le comité de sélection est autorisé à proposer des noms. Le bureau administratif fait parvenir toutes les mises en candidature au comité de sélection peu après la date limite. Idéalement, le(s) lauréat(s) sera(ont) sélectionné(s) dans les 30 jours suivant la réception des mises en candidature par le comité de sélection.


Prix, présentation et coûts

Le lauréat reçoit un prix en verre bleu gravé or qui est présenté de manière à permettre une reconnaissance totale de la personne parmi ses pairs et ses collègues. Selon la préférence du lauréat, la présentation sera faite soit à l’établissement d’attache du lauréat, soit lors d’une réunion de la SMC.

Si le lauréat souhaite recevoir son prix lors d’une réunion de la SMC, cette dernière ne couvre pas les frais de participation du lauréat à la réunion.

Généralités

Tous les comités permanents sont responsables devant le conseil d’administration de la Société mathématique du Canada. Chaque comité conseille et fait des recommandations au conseil d’administration, par l’intermédiaire du comité exécutif, sur les questions relevant de son mandat. Le comité exécutif transmet la recommandation du comité au conseil d’administration avec les commentaires appropriés. Un comité peut être chargé d’entreprendre d’autres tâches que le conseil d’administration, le comité exécutif ou l’ensemble des membres, lors d’une assemblée générale de la SMC, peuvent déterminer de temps à autre.

Le nombre et la composition de chaque comité sont déterminés par le conseil d’administration. Les détails sur la durée du mandat des présidents et des membres des comités permanents ainsi que les dates limites pour les mises en candidature sont donnés dans la section Structure organisationnelle de la SMC.

Pour chaque comité permanent, le président s’assure que :

  1. les membres du comité sont consultés;

  2. les comités s’efforcent de se réunir en personne ou virtuellement deux (2) fois par an, de
    préférence lors des réunions semestrielles de la SMC, en plus des autres réunions nécessaires;

  3. tous les documents pertinents sont distribués à tous les membres du comité;

  4. le bureau administratif reçoit des copies de tous les procès-verbaux, décisions, etc.

Le président d’un comité peut, à tout moment, porter la question de la non-participation d’un membre du comité à l’attention du comité des mises en candidature en demandant son remplacement.

Lorsqu’un avis juridique est nécessaire, le président d’un comité doit contacter le président de la SMC ou le directeur général.

Un président, qui n’est pas un administrateur, est invité à assister aux réunions du conseil en tant qu’observateur et personne-ressource. Chaque président est également invité à participer au groupe de développement de la SMC.


Budgets des comités

Les présidents des comités sont tenus de soumettre leurs demandes budgétaires annuelles au bureau administratif avant le 15 août. Les demandes de budget doivent inclure les dépenses (et les revenus, le cas échéant) pour toutes les activités du comité pour le prochain exercice financier (1er janvier au 31 décembre).


Recommendations et rapports des comités

Recommendations

Une décision, une recommandation ou une motion du comité qui devra être examinée par le conseil d’administration doit être soumise au bureau administratif à temps pour être examinée lors de la réunion précédente du comité exécutif. La date limite de réception est le 1er avril ou le 1er octobre.


Rapports

Les présidents sont tenus de soumettre un rapport annuel sur les activités de leur comité.

Le rapport annuel de la Société aux membres est présenté à l’assemblée générale annuelle en juin. Des extraits sont également publiés dans les Notes de la SMC et un dépliant promotionnel bilingue, reprenant les informations du rapport annuel, est préparé et distribué aux agences gouvernementales, aux entreprises et aux comités de dons. Le rapport annuel aux membres couvre la période du 1er janvier au 31 décembre et constitue une excellente occasion de présenter nos réalisations et nos initiatives futures.

Les présidents des comités sont tenus de soumettre un rapport annuel de leurs activités au directeur général avant le 31 janvier. Malgré le fait que les présidents doivent se reporter aux procès-verbaux, rapports et autres documents antérieurs, ils doivent être conscients que l’auditoire du rapport annuel ne connaît peut-être pas très bien les activités de la Société. Lors de la préparation du rapport annuel des activités, les présidents doivent prendre en considération «l’objectif et l’énoncé d’intention» de la SMC et les moyens par lesquels la SMC pourrait atteindre ces objectifs. Le rapport annuel d’un comité ne doit pas dépasser une page, ne doit retenir que les événements et les décisions qui ont été significatifs et ne doit pas inclure toutes les décisions qui ont été prises.

Le tableau suivant résume les dates de réception des rapports, recommandations et demandes budgétaires des comités au bureau administratif. Est également incluse, la date limite pour les suggestions des présidents des comités, à l’intention du président du comité des mises en candidature, concernant le remplacement des membres des comités dont le mandat se termine à la fin de l’année.

Rapports et recommendationsDate limite de réception au bureau administratif
Rapports annuels des comités (pour le rapport annuel de la SMC et les Notes de la SMC)
(Couvre la période du 1er janvier au 31 décembre) (à soumettre au directeur général)
31 janvier
Recommandations ou motions du comité nécessitant l’approbation du conseil d’administration lors de la Réunion d’été15 mars
Recommandations du comité des publications pour les nouveaux rédacteurs en chef (*)
nécessitant l’approbation du conseil d’administration lors de la Réunion d’été
15 mars
Recommandations des rédacteurs en chef des Notes de la SMC, de CRUX et de la collection ATOM pour les nouveaux rédacteurs associés dont le mandat débute le 1er janvier suivant (à soumettre au président du comité des publications)15 mars
Les présidents des comités suggèrent des membres de remplacement dont le mandat commence le 1er janvier suivant (à remettre au président du comité des mises en candidature)1er Mai
Demandes de budget pour le prochain exercice (Couvre la période du 1er janvier au 31 décembre)15 août
Recommandations ou motions du comité nécessitant l’approbation du conseil d’administration lors de la Réunion d’hiver15 septembre
Recommandations du comité des mises en candidature pour les nouveaux présidents et membres des comités (*) nécessitant l’approbation du conseil d’administration lors de la Réunion d’hiver15 septembre
Recommandations du comité des publications pour de nouveaux rédacteurs associés du comité de rédaction scientifique du JCM et du BCM (*) nécessitant l’approbation du conseil d’administration lors de la Réunion d’hiver15 septembre
Suggestions du président du comité pour le remplacement des membres du comité des concours mathématiques dont le mandat débute le 1er septembre suivant (à remettre au président du comité des mises en candidature)1er décembre
Rapports de dépenses de fin d’année pour l’exercice en cours (y compris les estimations au 31 décembre)15 décembre
(*) Les présidents des comités des mises en candidature et des publications doivent s’assurer d’obtenir les données biographiques de chaque candidat ainsi que les profils des comités ou des comités de rédaction, si nécessaire.

Autorité

Le conseil consultatif du président (CCP) de la SMC est un comité permanent honoraire de la SMC établi par le conseil d’administration de la SMC.

Le CCP relève en principe du président de la SMC.

Introduction

Le CCP est établi pour :

  1. rendre hommage aux anciens présidents et directeurs généraux de la SMC et reconnaître officiellement leur contribution au développement et à la réussite de la SMC ;

  2. fournir aux membres du CCP une occasion unique de poursuivre leur engagement de leader-
    ship auprès de la SMC.


Mandat

Donner des conseils stratégiques indépendants et des orientations au président de la SMC.


Fonctions et responsabilités

Le CCP, en tout ou en partie, peut :

  1. fournir des conseils et une orientation sur des questions que le président de la SMC pourrait vouloir soumettre à l’examen du CCP ;

  2. porter les questions et les conseils à l’attention du président de la SMC.

Composition du conseil

Le CCP est constitué des membres suivants :

  1. le président (président sortant actuel de la SMC ou désigné par le président de la SMC) ;

  2. tous les anciens présidents de la SMC ;

  3. tous les anciens et actuels directeurs exécutifs de la SMC.

La nomination au conseil est immédiate après l’achèvement du mandat de président ou de directeur général de la SMC.

Tout membre du CCP peut se retirer du comité en avisant officiellement le président, et le président du CCP peut se retirer en avisant le président de la SMC.

Activités du conseil

Les réunions, si nécessaire, peuvent être convoquées à la demande du président.

Le CCP peut créer des sous-groupes ad hoc temporaires, comprenant des personnes non membres du CCP.

Les activités du CCP sont soumises aux directives et politiques de la SMC.

Administration

Le mandat du CCP peut être modifié sur recommandation du président du CCP ou du président de la SMC au Conseil d’administration de la SMC.

Toute question relative au CCP qui pourrait comporter des considérations d’ordre juridique est transmise au directeur général de la SMC.

Demande de renseignements

Les demandes de renseignements relatives au CCP doivent être adressées au secrétaire général de la SMC.

Mandat

Superviser les activités de la SMC dans le domaine de l’éducation conformément aux politiques établies par le conseil d’administration. Examiner d’autres questions de nature éducative qui concernent les mathématiques ou la SMC.

Fonctions et responsabilités

  1. Nommer les présidents et les membres des six (6) sous-comités suivants :

    • le comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC ;

    • le comité des subventions pour les concours provinciaux de mathématiques ;

    • le comité des camps mathématiques ;

    • le comité de supervision des réunions ;

    • le comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot ;

    • le comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC.

  2. Cerner les préoccupations nationales, régionales et provinciales relatives à l’enseignement des mathématiques au Canada, tant au niveau scolaire que postsecondaire.

  3. Assurer la liaison entre la SMC et les gouvernements, tant fédéral que provinciaux, sur les questions touchant l’enseignement des mathématiques au Canada à tous les niveaux, de l’école élémentaire aux études supérieures dans les universités.

  4. Promouvoir une bonne relation entre la SMC et les enseignants du secondaire, en favorisant et en encourageant de meilleures voies de communication et d’interaction entre ces groupes.

  5. Agir, au nom de la SMC, comme agent de liaison entre la SMC et d’autres organisations mathématiques au Canada et ailleurs, sur des questions éducatives d’intérêt mutuel.

  6. Recueillir, synthétiser et diffuser des informations de nature éducative, au nom de la SMC, aux enseignants du secondaire et aux mathématiciens universitaires du Canada.

  7. Tenir les enseignants de tous niveaux informés des nouveaux développements, tant sur ce continent qu’ailleurs, par l’organisation de réunions, de conférences et d’ateliers et la publication des procès-verbaux de ces réunions et d’autres documents jugés appropriés.

  8. Désigner un organisateur pour les sessions éducatives de chaque réunion semestrielle, au moins 18 mois avant la réunion, et informer le directeur des réunions compétent de cette désignation afin que l’organisateur puisse devenir membre du comité de la réunion. Fournir une assistance à l’organisateur concernant les sessions éducatives et le choix de l’orateur plénier.

  9. Encourager et favoriser, au nom de la SMC, la promotion et l’apprentissage des mathématiques au Canada et reconnaître les aptitudes exceptionnelles en mathématiques en parrainant des concours provinciaux de mathématiques et d’autres activités.

  10. Examiner les rapports des cinq (5) sous-comités (le comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC, le comité des subventions pour les concours provinciaux, le comité des camps mathématiques, le comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot et le comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC).

  11. Examiner le financement général des activités éducatives de la SMC.

  12. Veiller à ce que le délégué du comité d’éducation soit choisi pour être membre d’office du comité des concours mathématiques.

  13. Rendre compte au conseil d’administration des diverses activités éducatives de la SMC.

  14. Traiter de tous les aspects liés à la composante éducative des réunions d’été et d’hiver. Il s’agit notamment d’approuver les candidats à la plénière sur l’éducation et les propositions de sessions liées à l’éducation lors des réunions.

Composition

Le comité d’éducation est composé d’un président et d’au moins quatre (4) autres membres réguliers votants et d’au moins trois (3) membres d’office non votants, dont un délégué du président de la SMC, un délégué du GCEDM et le directeur général.

Un (1) président+ quatre (4) membres
+ d’autres membres selon les besoins
+ délégué du président de la SMC (d’office)
+ délégué du GCEDM (d’office)
+ directeur général (d’office)
+ d’autres membres d’office selon les besoins.

 

Comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC

Mandat

Le comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC est un sous-comité du comité d’éducation. Il est chargé de s’assurer que le contenu éducatif et les liens relatifs à l’éducation sur le site Web de la SMC sont appropriés et à jour.

Fonctions et responsabilités

  1. En consultation avec le groupe des services électroniques, mettre en œuvre les politiques et les mesures recommandées par le comité d’éducation concernant le matériel éducatif sur le site Web de la SMC, et rendre compte au comité d’éducation de la mise en œuvre de ces politiques.

  2. Recommander des modifications dans la façon dont le site Web de la SMC est structuré en ce qui concerne le matériel éducatif et les liens liés à l’éducation.

  3. Porter à l’attention du comité d’éducation les possibilités, les questions et les problèmes liés à l’utilisation du site Web de la SMC dans la poursuite des objectifs éducatifs de la SMC et du comité d’éducation.

  4. Soumettre un rapport à chaque réunion du comité d’éducation et fournir au comité d’éducation des informations relatives au contenu éducatif sur le site Web de la SMC.

  5. Faire des recommandations au président du comité d’éducation concernant le matériel éducatif et les liens concernant l’éducation sur le site Web de la SMC.

Composition

En plus du président, le comité sur le contenu éducatif du site Web de la SMC est composé de deux (2) autres membres.

Un (1) président+ un (1) membre
+ président du comité d’éducation (ex-officio)

 

Comité des subventions pour les concours provinciaux de mathématiques

Mandat

Le comité des subventions pour les concours de mathématiques est un sous-comité du comité d’éducation et, sous réserve du budget approuvé par le conseil d’administration, ce comité est chargé d’administrer les subventions pour le programme des concours de mathématiques (SPCM) destinées aux étudiants canadiens.

Propositions

  1. Aucun membre du comité des subventions pour les concours de mathématiques ne peut être associé à une proposition en cours d’examen pour un financement.

  2. Les propositions doivent provenir de la communauté mathématique canadienne et doivent être sans but lucratif.

  3. Les propositions doivent répondre à l’objectif et à l’énoncé d’intention de la SMC (voir section 1 – page 1).

  4. La date limite pour la soumission des propositions au bureau administratif de la SMC est le 15 novembre. La décision d’accepter ou non les demandes tardives est laissée à la discrétion du sous-comité des SPCM.

  5. La décision du comité des SPCM concernant le financement complet, le financement partiel ou le non-financement d’une proposition est définitive.

Fonctions et responsabilités

  1. En coopération avec le bureau administratif de la SMC, produire du matériel promotionnel et des formulaires de demande bilingues liés aux SPCM et s’assurer que les informations appropriées sont distribuées.

  2. Recevoir des copies de toutes les demandes et, dans la limite du budget disponible, déterminer les subventions qui seront accordées.

  3. Informer le bureau administratif des décisions prises et organiser l’envoi du montant accordé.

  4. Soumettre un rapport annuel au comité d’éducation et lui fournir des informations relatives aux SPCM.

  5. Faire des recommandations au président du comité d’éducation concernant les SPCM.

Composition

En plus du président, qui peut être le président du comité d’éducation, le comité des SPCM sera composé d’un autre membre.

Un (1) président+ un (1) membre

 

Comité des camps mathématiques

Mandat

Le comité des camps mathématiques est un sous-comité du comité d’éducation et, sous réserve du budget approuvé par le conseil d’administration, ce comité est responsable du programme des camps mathématiques de la SMC.

Fonctions et responsabilités

  1. En coopération avec le bureau administratif de la SMC, produire du matériel promotionnel et des formulaires de demande bilingues liés aux subventions pour les camps mathématiques et s’assurer que les informations appropriées sont distribuées.

  2. Évaluer toutes les demandes et, dans la limite du budget disponible, déterminer les subventions qui seront accordées. La décision d’accepter ou non les demandes tardives est laissée à la discrétion du comité des camps mathématiques.

  3. Informer le bureau administratif des décisions prises afin que les dispositions relatives au financement et à l’établissement de rapports puissent être prises.

  4. Soumettre un rapport annuel au comité d’éducation et lui fournir des informations relatives au programme des camps de mathématiques.

  5. En consultation avec le directeur général de la SMC et d’autres personnes, faire des recommandations au président du comité d’éducation concernant le programme des camps de mathématiques.

Composition

Le comité des camps mathématiques est composé d’un président et d’au moins deux (2) autres membres.

Comité de supervision des réunions

Mandat

Le comité de supervision des réunions est un sous-comité du comité d’éducation chargé de superviser les questions relatives à la composante éducative des réunions de la Société.

Fonctions de responsabilités

  1. Solliciter et examiner les propositions de sessions éducatives lors des réunions d’été et d’hiver. Le comité fait des recommandations au comité d’éducation pour l’aider à approuver les propositions de sessions éducatives. L’objectif est d’avoir au moins deux (2) sessions liées à l’éducation lors de chaque réunion.

  2. Identifier les candidats éventuels pour la séance plénière sur l’éducation lors de chaque réunion de la Société et faire des recommandations pour approbation par la comité d’éducation.

  3. Étudier la possibilité d’organiser une réunion annuelle, distincte des deux réunions existantes de la Société, entièrement en ligne sur le thème de l’éducation. Si une telle réunion est jugée souhaitable, la commission assurera la supervision complète de cette réunion, y compris sa structure, la désignation des organisateurs de la réunion, ainsi que l’identification du ou des thèmes de la réunion.

  4. Le président du comité, ou son représentant, est membre du comité scientifique pour chacune des réunions d’été et d’hiver de la Société afin de s’assurer que les questions relatives aux aspects de la réunion concernant l’éducation sont abordées en temps opportun.

Composition

Le comité est composé d’un président désigné par le président du comité d’éducation, ainsi que de trois membres supplémentaires, dont au moins un doit être membre de l’ensemble du comité. Les membres supplémentaires sont approuvés par le comité d’éducation. Les nominations sont faites pour deux (2) ans et sont renouvelables.

Comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot

Mandat

Le comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot est un sous-comité du comité d’éducation et est chargéde sélectionner le lauréat du Prix Adrien-Pouliot.

Le Prix Adrien-Pouliot a été créé pour récompenser des personnes ou des équipes de personnes qui ont apporté une contribution importante et soutenue à l’enseignement des mathématiques au Canada. Ces contributions peuvent être interprétées dans le sens le plus large possible et peuvent inclure des programmes de sensibilisation de la communauté, le développement de nouveaux programmes dans un cadre universitaire ou industriel, la diffusion des mathématiques afin de les rendre accessibles au grand public, le développement de matériel de présentation des mathématiques, le soutien aux conférences et concours de mathématiques pour les étudiants, etc. Ce prix a été décerné pour la première fois en 1995.

Fonctions et responsabilités

  1. En coopération avec le bureau administratif de la SMC, produire du matériel promotionnel et des formulaires de candidature bilingues liés au Prix Adrien-Pouliot et s’assurer que les informations appropriées sont distribuées et que les appels à candidatures apparaissent dans les numéros de février et mars-avril des Notes de la SMC (avec le 30 avril comme date limite pour les candidatures).

  2. Recevoir des copies de toutes les candidatures et sélectionner le lauréat du Prix Adrien-Pouliot idéalement six (6) mois avant la réunion au cours de laquelle le prix sera remis. Communiquer la décision du comité, au président de la SMC et au directeur général, accompagnée des éléments biographiques et des citations appropriés. Le président de la SMC est chargé de rédiger la lettre officielle au candidat sélectionné. Le président du comité informera le lauréat de manière informelle, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui le fasse. On doit informer le lauréat que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement le nom du lauréat.

    En consultation avec le bureau administratif, faire en sorte que le prix soit remis lors de la Réunion d’hiver de la SMC. Il est prévu que le lauréat fasse une présentation lors de la réunion, soit une conférence plénière, soit une présentation dans le cadre de la session éducative, soit une courte présentation dans le cadre d’une réception. La nature de la conférence sera déterminée par le lauréat, le directeur de la réunion et le président du comité d’éducation.

  3. Écrire au(x) candidat(s) et à la (aux) personne(s) qui a (ont) soumis la(les) candidature(s) pour chacune des candidatures non retenues pour le Prix Adrien-Pouliot.

  4. Veiller à ce que les copies des candidatures des candidats non retenus pour le Prix Adrien-Pouliot soient conservées au bureau administratif pendant une période de trois (3) ans (deux [2] concours de plus à partir du moment de la mise en candidature originale).

  5. Soumettre un rapport annuel au comité d’éducation et fournir au comité d’éducation des informations relatives au Prix Adrien-Pouliot.

  6. Faire des recommandations au comité d’éducation concernant le Prix Adrien-Pouliot.

Composition

En plus du président, qui présidera le comité d’éducation, le comité de sélection du Prix Adrien-Pouliot est composé d’au moins trois (3) autres membres du comité d’éducation nommés pour des mandats de deux (2) ans et de telle sorte que les mandats soient décalés.

Un (1) président+ trois (3) membres

 

Comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC

Mandat

Le comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC est un sous-comité du comité d’éducation et est responsable de la sélection du lauréat du Prix d’excellence en enseignement de la SMC.

Le Prix d’excellence en enseignement récompense l’excellence reconnue d’un enseignant au niveau postsecondaire telle qu’illustrée par son efficacité exceptionnelle en classe ou son engagement et son dévouement envers l’enseignement et les étudiants. Le dossier de candidature doit montrer l’efficacité et les effets de l’enseignement du candidat. Le Prix d’excellence en enseignement récompense des contributions exceptionnelles et soutenues en enseignement au collégial et au premier cycle universitaire dans un établissement canadien. Le prix a été décerné pour la première fois en 2004.

Fonctions et responsabilités

  1. En coopération avec le bureau administratif de la SMC, produire du matériel promotionnel et des formulaires de candidature bilingues liés au Prix d’excellence en enseignement de la SMC et s’assurer que les informations appropriées sont distribuées et que les appels à candidatures apparaissent dans les numéros appropriés des Notes de la SMC (avec le 15 novembre comme date limite pour les mises en candidature).

  2. Recevoir des copies de toutes les candidatures et sélectionner le lauréat du Prix d’excellence en enseignement de la SMC idéalement six (6) mois avant la réunion au cours de laquelle le prix sera remis. Communiquer la décision du comité, au président de la SMC et au directeur général, accompagnée des éléments biographiques et des citations appropriés. Le président de la SMC est chargé de rédiger la lettre officielle au candidat sélectionné. Le président du comité informera le lauréat de manière informelle, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui le fasse. On doit informer le lauréat que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement le nom du lauréat.

    En consultation avec le bureau administratif, faire en sorte que le prix soit remis lors de la Réunion d’été de la SMC. Il est prévu que le lauréat fasse une présentation lors de la réunion, soit une conférence plénière, soit une présentation dans le cadre de la session éducative, soit une courte présentation dans le cadre d’une réception. La nature de la conférence sera déterminée par le lauréat, le directeur de la réunion et le président du comité d’éducation.

  3. Écrire au(x) candidat(s) et à la (aux) personne(s) qui a(ont) soumis la(les) candidature(s) pour chacune des candidatures non retenues pour le Prix d’excellence en enseignement de la SMC.

  4. Veiller à ce que les copies des candidatures des candidats non retenus pour le Prix d’excellence en enseignement de la SMC soient conservées au bureau administratif pendant une période de trois (3) ans (deux [2] concours de plus à partir du moment de la nomination originale).

  5. Soumettre un rapport annuel au comité d’éducation et fournir au comité d’éducation des informations relatives au Prix d’excellence en enseignement de la SMC.

  6. Faire des recommandations au comité d’éducation concernant le Prix d’excellence en enseignement de la SMC.

Composition

En plus du président, qui sera le président du comité d’éducation, le comité de sélection du Prix d’excellence en enseignement de la SMC sera composé d’au moins trois (3) autres membres du comité d’éducation nommés pour des mandats de deux (2) ans et de telle sorte que les mandats soient décalés.

Un (1) président+ trois membres

Mandat

Conformément aux politiques et aux lignes directrices établies par le conseil d’administration, administrer la distribution des subventions du fonds de dotation de la SMC, et solliciter et juger les propositions de projets qui contribuent au bien général de la communauté mathématique du Canada.

Généralités

Normalement, un concours des bourses du fonds de dotation de la SMC est tenu chaque année. La part du revenu annuel du fonds de dotation qui est disponible pour le concours est déterminée par le comité des finances et est communiquée au président du comité d’attribution des bourses du fonds de dotation (CABFD) au plus tard le 30 octobre. Le comité des finances détermine également le montant minimum pour le concours de l’année suivante, qui sera communiqué au président du CABFD en même temps.

Si, lors d’un concours particulier, il reste des fonds par rapport au total alloué par le comité des finances, ces fonds restent dans le fonds de dotation.

Propositions

Aucun membre du comité d’attribution des bourses du fonds de dotation ne peut être associé à une proposition dont le financement est envisagé.

Les propositions doivent provenir de membres de la SMC ou, dans le cas d’une proposition conjointe, au moins un des candidats principaux doit être membre de la SMC. En outre, un candidat principal ne peut prendre part qu’à une seule proposition par concours.

Les propositions doivent répondre à l’objectif et à l’énoncé d’intention de la SMC (voir section 1 – page 1).

La date limite pour la soumission des propositions au bureau administratif de la SMC est le 30 septembre. Les propositions qui ne sont pas conformes aux lignes directrices prescrites ou qui sont tardives ou incomplètes ne seront pas prises en considération.

La décision du CABFD concernant le financement complet, le financement partiel ou le non-financement d’une proposition est définitive et sans appel.

Aucune proposition ne sera financée si elle implique des personnes qui n’ont pas fait état d’une bourse antérieure au cours des sept (7) dernières années.

Responsabilités du CABFD

  1. Établir la procédure d’adjudication ;

  2. Juger les propositions conformément aux procédures établies par le CABFD ;

  3. Informer la SMC, au plus tard à la fin décembre, des décisions de financement, y compris toute explication à fournir à un candidat non retenu ;

  4. Suivre l’avancement de chaque projet financé et examiner les rapports d’avancement des demandeurs, qui doivent être soumis périodiquement au président du CABFD et doivent inclure des détails financiers ;

  5. Présenter un rapport annuel à la SMC ;

  6. Rendre compte au conseil du programme du concours des bourses du fonds de dotation de la SMC et faire des recommandations sur les changements à apporter aux politiques et procédures du CABFD ou du concours ;

  7. Demander l’avis de ce comité, lorsqu’une demande porte sur un sujet qui relève naturellement de la compétence d’un comité permanent de la SMC ;

  8. Porter à l’attention du comité exécutif de la SMC les projets que le CABFD considère que la SMC doit soutenir en tant qu’organisation ;

  9. Demander la coopération d’autres comités permanents de la SMC pour promouvoir le programme et solliciter des candidatures ;

  10. S’efforcer de se réunir par conférence téléphonique, si le CABFD ne peut pas délibérer en personne.

Responsabilités de la SMC

  1. S’assurer qu’un appel à propositions est publié dans les Notes de la SMC, les listes de distribution électronique de la SMC et d’autres moyens, le cas échéant, et que l’appel à propositions comprend des informations sur les détails, le format et la date limite pour ces propositions ;

  2. Informer le demandeur principal de chaque proposition, au plus tard le 31 janvier, de la décision de financement du CABFD ;

  3. S’assurer de recevoir des rapports de toutes les propositions financées à la fin de la période de financement ;

  4. S’assurer que le soutien de la SMC est reconnu dans toute publication ou autre matériel découlant d’une proposition financée par la SMC ;

  5. S’assurer que les données de chaque concours annuel des bourses du fonds de dotation sont publiées sur le site Web de la SMC et que les informations sur chaque proposition retenue et les rapports correspondants sont également disponibles sur le site Web de la SMC.

Composition

Outre le président, le CABFD se compose de quatre (4) autres membres nommés pour un mandat de trois (3) ans et de manière à ce que les mandats soient décalés. Il est important que les membres du CABFD soient représentatifs des questions géographiques, linguistiques et de genre, et qu’ils connaissent bien les activités de la SMC en matière de recherche, de publication et d’éducation.

Un (1) président+ quatre (4) membres

Mandat

Le comité d’équité, de diversité et d’inclusivité (EDI) a pour mandat de surveiller la position et les intérêts des femmes en mathématiques, des personnes handicapées, des communautés LGBTQ+ ainsi que d’autres groupes sous-représentés au Canada et dans la SMC ; de recommander au conseil d’administration des mesures qui assureront un traitement équitable de ces groupes dans la communauté mathématique ; et d’encourager leur participation aux mathématiques à tous les niveaux.

Fonctions et responsabilités

  1. Veiller à ce que les conférences soient accessibles et accueillantes pour tous les groupes.

  2. Encourager et préparer les candidatures pour les fellows et les prix de la SMC. En collaboration avec le comité des mises en candidature, le comité d’EDI doit préparer au moins une candidature par cycle de concours.

  3. Organiser des activités de réseautage et de suivi qui soutiennent tous les groupes sous-représentés dans leurs carrières dans la recherche et l’enseignement des mathématiques.

  4. Organiser des événements, au moins une fois par an, qui rassemblent les parties prenantes, comme des déjeuners, des conférences et d’autres activités dans l’une des réunions semestrielles de la SMC ou ailleurs.

  5. Dresser le paysage des besoins et des désirs des groupes sous-représentés.

  6. Conseiller les comités de la SMC ainsi que les nominateurs externes sur les meilleures pratiques qui favorisent la diversité dans ces nominations.

Composition

Un (1) président+ 5 membres
+ délégué du président de la SMC (d’office)
+ présidente du comité des femmes en mathématiques (d’office)

Mandat

Le programme des fellows récompense les membres de la SMC qui ont fait une contribution exceptionnelle aux mathématiques en recherche, en enseignement ou en représentations, tout en se distinguant au service de la communauté mathématique canadienne. Dans des cas exceptionnels, une contribution extraordinaire à l’un des domaines ci-dessous peut être reconnue par un titre de fellow. Le nombre cible de fellows doit être déterminé et revu au moins une fois tous les dix (10) ans. La taille prévue de la cohorte de nouveaux fellows de chaque année devrait être fixée en tenant compte de cet objectif. Le nombre de fellows (à l’exclusion des fellows émérites) ne doit pas dépasser 10% des membres de la SMC.

  • Récompenser les mathématiciens qui ont fait une contribution importante à la profession et à la communauté mathématique canadienne.

     

  • Créer un titre honorifique qui rendra les mathématiciens plus concurrentiels par rapport à leurs collègues dans d’autres disciplines.

     

  • Favoriser l’avancement des mathématiciens vers des postes de direction au sein de leurs propres organisations et de la société en général.

     

  • Renforcer la pertinence et la visibilité de la SMC.

     

Fonctions et responsabilités

  1. En coopération avec le bureau administratif de la SMC, s’assurer que les appels à candidatures apparaissent dans les numéros appropriés des Notes de la SMC (avec le 31 mars comme date limite pour les candidatures).

     

  2. Recevoir des copies de toutes les candidatures reçues entre le 1er février et le 31 mars de chaque année et sélectionner avant le 15 mai le(s) lauréat(s) qui deviendront des fellows de la SMC. Tout membre actuel de la SMC ne faisant pas partie du comité de sélection peut proposer une candidature. Les autocandidatures ne sont pas acceptées. Un membre de la SMC peut soumettre la candidature d’un maximum de deux (2) fellows par année civile.

     

  3. Communiquer la décision du Comité au président de la SMC et au directeur général. Les membres qui sont choisis par le comité de sélection sont invités par le président de la SMC à devenir de nouveaux fellows de la SMC. Les personnes peuvent refuser une invitation à devenir un fellow et les fellows peuvent démissionner à tout moment.

     

  4. En consultation avec le bureau administratif, faire en sorte que le certificat de fellow soit présenté lors de la réunion d’hiver de la SMC. Chaque lauréat est invité au banquet pour recevoir sa reconnaissance. Un billet gratuit pour le banquet est offert.

     

  5. Veiller à ce que les copies des candidatures des personnes qui n’ont pas été sélectionnées comme fellows soient conservées au bureau administratif pendant deux (2) années supplémentaires.

     

  6. S’assurer que tous les nouveaux fellows sont inclus dans les Notes de la SMC chaque année et répertoriés sur le site Web de la SMC aussi longtemps qu’ils restent membres. À sa retraite, le fellow devient «fellow émérite».

     

  7. Soumettre un rapport annuel au directeur général et fournir au comité exécutif des informations relatives aux fellows de la SMC.

     

  8. Faire des recommandations au comité exécutif concernant les fellows de la SMC, le processus de sélection ou son mandat.

     

Admissibilité des fellows de la SMC

Pour être admissible à une nomination au titre de fellow de la SMC, une personne doit être membre de la SMC pour l’année au cours de laquelle elle est nommée ainsi que pour l’année précédente. S’il n’est pas déjà fellow, le président élu de la SMC devient fellow dès son élection. Les lauréats des prix suivants de la SMC sont automatiquement invités à devenir fellows : le Prix David-Borwein de mathématicien émérite pour l’ensemble d’une carrière et le Prix Graham-Wright pour service méritoire. Les lauréats des prix suivants de la SMC, qui ont également servi la SMC en tant que vice-président ou président d’un comité de la SMC (à l’exclusion des sous-comités) ou en tant que rédacteur en chef du Bulletin ou du Journal de la SMC, sont automatiquement invités à devenir fellows : le Prix Adrien-Pouliot, le prix d’excellence en enseignement, le prix Jeffrey-Williams, le prix Krieger-Nelson et le prix Coxeter-James.

Composition

Le comité de sélection se compose de cinq (5) fellows (non émérites) qui sont des membres actuels de la SMC. Les membres remplissent normalement un mandat de trois (3) ans, qui est décalé. Le président de la SMC devient automatiquement membre d’office du comité, à partir du mois de janvier de la dernière année de son mandat, puis après la fin de sa présidence, pour un mandat complet de trois (3) ans (première année en tant que membre régulier du comité et deuxième et troisième années en tant que président du comité). Le comité exécutif de la SMC nomme le ou les nouveaux membres du comité de sélection en décembre de chaque année.

Un (1) président (président sortant)+ trois (3) membres
+ président

Mandat

Superviser les opérations financières de la SMC, conformément aux politiques établies par le conseil d’administration, et conseiller le conseil sur la politique financière générale. Le comité doit se réunir en personne ou virtuellement avant chaque réunion semestrielle du conseil d’administration de la SMC, au minimum deux (2) fois par an.

Fonctions et responsabilités

  1. S’assurer que des registres adéquats de l’actif, du passif, des rentrées et des décaissements sont tenus.

  2. Examiner le budget de la caisse de fonctionnement avant de le soumettre au comité exécutif et au conseil d’administration.

  3. Recommander au conseil d’administration les politiques financières de la SMC, notamment la politique financière à long terme, la politique d’investissement à long terme, l’administration du fonds de dotation, les modifications des frais et le format des rapports financiers de la SMC.

  4. Chercher à maintenir et à améliorer la santé financière de la SMC et, le cas échéant, assurer la liaison avec le comité de levée de fonds de la SMC.

  5. À chaque réunion d’octobre, déterminer les affectations des revenus fournis par le comité des fonds d’investissement de la SMC à partir du fonds de dotation de la SMC et du fonds de l’Olympiade mathématique, conformément au mandat approprié, y compris le montant du concours annuel des bourses du fonds de dotation, et soumettre ces affectations à l’approbation du conseil d’administration.

  6. Rendre compte au conseil d’administration des aspects financiers de la SMC.

Composition

Le président ne doit pas être le trésorier ni le directeur général, et les deux (2) autres membres sont normalement nommés pour des mandats de trois ans et de manière à ce que les mandats soient décalés.

Un (1) président+ deux (2) members
+ président – XComité des fonds d’investissement (d’office)
+ trésorier (d’office)
+ directeur général (d’office)
+président sortant ou président élu (d’office)
+ président (d’office)

 

Mandat

Tous les membres du Comité des droits de l’homme des mathématiciens de la SMC sont nommés par le Comité exécutif de la SMC pour un mandat de trois (3) ans afin de conseiller le Comité exécutif sur les questions relatives aux droits de la personne lorsque l’occasion se présente.

Fonctions et responsabilités

  1. Soumettre au Comité exécutif des recommandations en vue d’une action appropriée. Ces actions peuvent inclure la diffusion de pétitions et de lettres de soutien adressées aux autorités responsables au nom de la Société et/ou de ses membres.

  2. Rendre compte au Comité exécutif des questions relatives aux violations des droits de la personne des mathématiciens ou de la liberté académique universitaire des mathématiciens et en particulier des mathématiciens canadiens à l’étranger.

Composition

Le Comité des droits de l’homme des mathématiciens de la SMC est composé d’un président, nommé par le président de la SMC, et de cinq (5) membres votants réguliers de chacune des cinq régions du Canada, en plus du président ou de son délégué (d’office) et d’autres membres d’office selon les besoins.

Un (1) président+ 1 membre de chacune des cinq (5) régions du Canada
+ président de la SMC ou son délégué (d’office)
+ d’autres membres sans droit de vote selon les besoins

Mandat

Superviser les activités associées aux organisations internationales de mathématiques conformément aux politiques établies par le conseil d’administration et aux politiques décrites dans les contrats conclus entre la SMC et d’autres organismes. Étudier d’autres questions de nature internationale qui présentent un intérêt pour la communauté mathématique canadienne.


Généralités

Le comité des affaires internationales (CAI) est responsable des relations avec les organisations internationales et du soutien des affiliations internationales du Conseil national de recherches du Canada relatives aux mathématiques ou à l’enseignement des mathématiques. La composition du CAI est telle qu’elle assure une répartition géographique, linguistique, de genre et de discipline. Pour l’Union mathématique internationale, le CAI fait office de comité national canadien (CNC/UMI).

Parmi les tâches du CAI, citons la présentation d’un rapport annuel au Conseil national de la recherche (CNRC) et la sélection des délégués officiels canadiens aux réunions internationales (voir ci-dessous).

Le mandat de ce comité s’étend au-delà de la SMC à d’autres organisations ayant des intérêts dans les mathématiques. Le CAI doit consulter d’autres groupes si cela s’avère approprié.

Fonctions et responsabilités

  1. Porter à l’attention de la communauté mathématique canadienne les points de vue d’organisations internationales telles que l’Union mathématique internationale (UMI), la Commission internationale de l’enseignement des mathématiques (CIEM), et fournir des informations sur les activités de ces organisations. Distribuer de la documentation et des bulletins d’information, le cas échéant.

  2. Recueillir et concilier les points de vue de la communauté mathématique canadienne sur les questions pertinentes et les communiquer aux organisations internationales.

  3. Cerner, représenter et promouvoir les capacités et les forces de la communauté mathématique canadienne à l’échelle internationale, par exemple en fournissant à l’UMI une liste de nominations des conférenciers au Congrès international des mathématiciens (CIEM) et en proposant des personnes pour le forum annuel des lauréats de Heidelberg.

  4. Choisir les délégués canadiens officiels qui assisteront aux réunions internationales des organes directeurs des organisations internationales de mathématiques, sous réserve d’une nomination officielle par les autres organismes, le cas échéant.

    La SMC ne rembourse pas les frais de voyage et les frais connexes des délégués officiels.

  5. Nommer les cinq (5) délégués officiels qui assisteront à la réunion de l’assemblée générale de l’UMI qui se tient une fois tous les quatre (4) ans.

    Ces délégués communiqueront les politiques du CNRC en ce qui concerne les questions liées aux finances, à la constitution et aux règlements et prendront attentivement en considération les conseils et les orientations du CNRC sur d’autres questions.

  6. Fournir un rapport écrit au chef des affaires internationales du CNRC concernant les discussions et les décisions de la réunion de l’assemblée générale de l’UMI, démontrant la conformité avec les orientations données par le CNRC.

  7. Rendre compte au conseil des affaires internationales importantes pour la communauté mathématique canadienne.

  8. Présenter un rapport annuel au bureau administratif de la SMC pour le rapport annuel de la SMC.


Composition

Le CAI se composé du président et de quatre (4) autres membres nommés, chacun pour un mandat décalé de quatre (4) ans, renouvelable une fois. Les membres d’office de la SCMAI, de la SSC et du GCEDM ne doivent pas être membres de la SMC.

Un (1) président+ quatre (4) membres
+ président de la SMC ou son délégué (d’office)
+ président de la SCMAI ou son délégué (d’office)
+ président de la SSC ou son délégué (d’office)
+ président du GCDEM ou son délégué (d’office)

Mandat

Afin de célébrer les mathématiciens canadiens et d’encourager la reconnaissance des réalisations mathématiques de la communauté canadienne dans le monde, le Comité des prix de la SMC désignera des membres de la Société mathématique du Canada pour des prix non décernés par la SMC ou internationaux.

Fonctions et responsabilités

  1. Dresser une liste des prix mathématiques offerts par des organisations et des instituts mathématiques prestigieux dans le monde entier ;
  2. Examiner les critères d’éligibilité auxdits prix et de proposer des membres de la société mathématique dont l’excellence en matière de recherche et/ou d’éducation mérite d’être reconnue et célébrée en dehors de la SMC ;
  3. Renforcer sa collaboration avec d’autres sociétés, organisations et instituts mathématiques dans le monde afin de présenter des mathématiciens canadiens accomplis.
  4. Prendre en considération – en collaboration avec le Comité d’équité, de diversité et d’inclusivité, le Comité de réconciliation en mathématiques et le Comité des femmes en mathématiques – un ensemble diversifié de candidatures comprenant des femmes, des autochtones, des membres de groupes minoritaires non représentés en mathématiques, des personnes handicapées, des membres de la communauté LGBTQ+ ainsi que des membres d’autres groupes sous-représentés au Canada et au sein de la Société.


Composition

Le Comité des prix internationaux de la SMC est composé d’un président et de cinq (5) membres votants réguliers de chacune des cinq régions du Canada, en plus du président ou de son délégué (d’office), des présidents des comités de recherche et d’éducation et d’autres membres d’office selon les besoins.

Un (1) président+ un (1) membre de chacune des cinq (5) régions du Canada
+ président de la SMC ou son délégué (d’office)
+ président du comité de recherche (d’office)
+ président du comité d’éducation (d’office)
+ d’autres membres sans droit de vote selon les besoins.

Mandat

Le comité des fonds d’investissement de la SMC est responsable devant le conseil de l’administration des fonds de dotation de la SMC. Le conseil d’administration peut, à sa discrétion, investir les fonds de prévoyance de la SMC parallèlement aux fonds de dotation de la SMC, et le comité des fonds d’investissement est alors responsable devant le conseil de l’administration des fonds de prévoyance de la SMC.

Fonctions et responsabilités

  1. Sélectionner la société de gestion des investissements selon les processus que le comité des fonds d’investissement juge prudents, sous réserve de l’approbation du conseil.

  2. S’assurer que les fonds de dotation de la SMC et, le cas échéant, les fonds patrimoniaux de la SMC, sont investis conformément aux principes de préservation du capital établis par le conseil et examiner le rendement des placements de ces fonds, au moins deux (2) fois par an, et, si nécessaire, souhaitable et conformément aux objectifs prescrits, formuler des recommandations au conseil concernant toute modification des points de référence, de la composition de l’actif, des caractéristiques de risque, des objectifs de gestion, etc.

    Actuellement, les fonds sont investis dans des fonds indexés avec une répartition d’actifs d’environ 30% pour le fonds commun d’obligations canadiennes à rendement réel, 15% pour le fonds indiciel d’actions canadiennes, 30% pour le fonds indiciel d’actions mondiales et 25% pour le fonds canadien à court terme.

  3. S’assurer que les cadeaux et les dons reçus par la SMC et inclus dans les fonds de dotation de la SMC sont investis rapidement dans des placements autorisés et appropriés.

  4. S’assurer que chaque fonds de dotation est administré conformément à son cadre de référence tel qu’approuvé par le conseil d’administration de la SMC et le donateur initial, le cas échéant.

  5. S’assurer que des comptes séparés sont maintenus pour chaque fonds de dotation.

  6. Examiner les revenus et les dépenses annuels de chaque fonds de dotation.

  7. Veiller à ce que les principes de préservation du capital soient respectés.

  8. Examiner le rendement et l’administration des fonds de dotation et, le cas échéant, des fonds patrimoniaux de la SMC, de même que formuler des recommandations au conseil d’administration si nécessaire.

  9. Revoir la composition du comité et formuler des recommandations au conseil d’administration, le cas échéant.

  10. Rendre compte au conseil d’administration des fonds de dotation de la SMC et, au besoin, des fonds de prévoyance de la SMC.

Composition

En plus du président du comité des fonds d’investissement, qui ne doit être ni le président, ni le trésorier, ni le directeur général de la SMC, trois (3) autres membres sont normalement nommés pour des mandats de trois (3) ans et de manière à ce que les mandats soient décalés. En plus de sa composition obligatoire, le comité des fonds d’investissement peut désigner jusqu’à trois (3) consultants, avec droit de vote, pour des mandats de trois (3) ans.

Le président et les trois (3) autres membres doivent être membres de la SMC, mais il n’est pas nécessaire que les consultants le soient.

Le président du comité des fonds d’investissement est membre d’office du comité des finances.

Un (1) président + trois (3) membres + jusqu’à trois (3) consultants

Mandat

Conformément aux politiques et aux règlements établis par le conseil d’administration, superviser les activités associées au Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM) annuel, à l’Olympiade mathématique du Canada (OMC), à l’Olympiade mathématique junior du Canada (OMJC), au Repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada (RQOMC), au programme des camps d’entraînement aux Olympiades mathématiques, au programme des Olympiades mathématiques par correspondance (POMC), ainsi que la participation du Canada à l’Olympiade de mathématiques Asie-Pacifique (OMPA), à l’Olympiade internationale de mathématiques (OIM) et à l’Olympiade européenne de mathématiques pour les filles (OEMF).

La fin du mandat des membres du comité des concours mathématiques (CCM), des quatre (4) sous-comités (voir ci-dessous) et du coordonnateur du MOCP est fixée au 31 août.

Fonctions et responasbilités

  1. Établir le nombre de membres et la durée des mandats pour chacun des quatre (4) sous-comités suivants :

      • le comité du Défi ouvert canadien de mathématiques (CDOCM) ;

      • le comité de l’Olympiade mathématique du Canada (COMC) ;

      • le comité de l’Olympiade internationale de mathématique (COIM) ;

      • le comité de l’Olympiade européene mathématique des filles (COEMF).

  2. Nommer les présidents et les membres des quatre (4) sous-comités mentionnés ci-dessus.

  3. Nommer le chef et le chef adjoint de l’équipe canadienne qui participera à l’OIM. Les nominations doivent être faites au moins un an avant le concours particulier de l’OIM.

  4. Approuver les observateurs qui accompagneront l’équipe canadienne.

  5. Nommer le chef et le chef adjoint de l’équipe canadienne qui participera aux OEMF. Les nominations doivent être faites au moins un an avant le concours particulier de l’OEMF.

  6. Approuver les observateurs qui accompagneront l’équipe canadienne.

  7. Informer le directeur général de toutes les nominations effectuées par le CCM.

  8. En consultation avec les présidents du comité DOCM et du comité de l’OMC, approuver les dates de la tenue du DOCM, de l’OMJC, de l’OMC et du repêchage de qualification de l’OMC.

    Normalement, le DOCM se tient un jeudi entre le 15 octobre et le 15 novembre inclusivement, le Repêchage de qualification de l’OMC a lieu sur une période d’une semaine en janvier ou février et l’OMC et l’OMJC se déroulent le deuxième jeudi de mars.

  9. S’assurer que le matériel promotionnel pour les éditions annuelles du DOCM et de l’OMC est produit et distribué et que le directeur général ou le coordonnateur de la SMC reçoit l’information nécessaire pour les communiqués de presse i) annonçant le DOCM et l’OMC, ii) donnant les résultats du DOCM et de l’OMC, et iii) fournissant l’information relative au programme des camps d’entraînement aux olympiades mathématiques, à l’OMPA et à la participation du Canada à l’OIM et aux OEMF annuelles.

    Le président du CCM doit approuver tous les documents avant leur distribution.

  10. S’assurer que les certificats de participation, les prix et autres certificats et plaques pour le DOCM, l’OMC, l’OMPA, l’OEMF et l’OIM sont préparés, signés et remis.

  11. S’assurer, le cas échéant, que les rapports, résultats et autres informations sont distribués aux présidents des sous-comités et au directeur général.

  12. En consultation avec le directeur général et les présidents des sous-comités, s’assurer que le bureau de la SMC transmette aux ministères de l’éducation provinciaux les résultats du DOCM, de l’OMC et de la participation du Canada à l’OMPA, à l’OEMF et à l’OIM, le cas échéant.

  13. Veiller à ce que les ressources et le matériel de formation appropriés soient élaborés pour les concours annuels du DOCM, de l’OMC, de l’OMPA, de l’OEMF et de l’OIM.

  14. En consultation avec les présidents des quatre (4) sous-comités, examiner la proposition de budget annuel pour les activités de concours de la SMC, y compris les frais d’inscription, les prix pour le DOCM, l’OMC, l’OEMF et l’OIM, les frais associés à la participation du Canada aux Olympiades mathématiques internationales, les dépenses associées au MOCP et aux camps d’entraînement aux olympiades, la production de matériel de formation et de ressources, ainsi que les quatre (4) sous-comités et autres frais administratifs.

  15. Aider le bureau administratif à préparer un état financier annuel pour l’ensemble des activités de concours mathématiques de la SMC.

  16. Veiller à ce qu’un délégué du comité des concours mathématiques soit choisi pour être membre d’office du sous-comité du DOCM.

  17. Examiner le financement général des activités liées aux concours de la SMC.

  18. Examiner les activités de la SMC liées aux concours mathématiques nationaux et internationaux, notamment le programme des camps d’entraînement aux olympiades mathématiques et le programme d’entraînement par correspondance aux olympiades mathématiques, et formuler des recommandations, le cas échéant.

  19. Rendre compte au conseil des activités de la SMC liées aux concours mathématiques.

Composition

Un (1) président+ deux (2) ou trois (3) membres (ne sont pas originaires de la même région du Canada)
+ président – comité du Défi ouvert canadien de mathématiques (d’office)
+ président – comité de l’Olympiade mathématique du Canada (d’office)
+ président – comité de l’Olympiade internationale de mathématique (d’office)
+ président – comité des camps de mathématiques (d’office)
+ Président – comité des Olympiades européennes de mathématiques pour filles (d’office)
+ délégué du comité de rédaction pour ATOM (d’office)
+ Directeur général (d’office)
+ délégué du Président (d’office)

 

Comité du Défi ouvert canadien de mathématiques

Généralités

Pour pouvoir se présenter au Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM) en tant que candidat officiel et être admissible à recevoir des prix, l’étudiant ou l’élève doit :

  • voir fréquenté à plein temps une école primaire ou secondaire ou un cégep depuis le mois de janvier de l’année où a lieu le DOCM ;

  • être âgé de moins de 19 ans au 30 juin de l’année où se tient le DOCM ;

  • avoir payé les frais d’inscription requis.

Mandat

Le comité du Défi ouvert canadien de mathématiques (CDOCM) est un sous-comité du comité des concours mathématiques (CCM) et est responsable devant le CCM du Défi ouvert canadien de mathématiques. De plus, le comité du DOCM et le Comité de l’Olympiade mathématique du Canada (COMC) sont conjointement responsables devant le CCM du Repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada (OMC).

La fin du mandat des membres du comité du DOCM est fixée au 31 août.

Fonctions et responsabilités

  1. S’assurer que le DOCM se déroule conformément au contrat établi pour ce dernier.

  2. S’assurer, conjointement avec le comité de l’OMC, que le Repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada se déroule conformément au contrat établi pour ce dernier.

  3. Fournir les renseignements nécessaires au président du CCM et au directeur général ou au bureau de la SMC pour la préparation des communiqués de presse relatifs au DOCM.

  4. Fournir une assistance au CCM concernant l’élaboration de matériel de formation et de ressources approprié.

  5. Examiner une proposition de budget annuel du bureau de la SMC pour les coûts associés à l’établissement, à la distribution, à la notation et à la remise de prix pour le DOCM et le Repêchage de qualification de l’OMC, et pour les dépenses associées au comité du DOCM.

  6. Fournir au CCM les renseignements appropriés pour la préparation du rapport annuel sur les activités de la SMC liées aux concours mathématiques.

  7. Faire des recommandations au président du CMC concernant le DOCM et le Repêchage de qualification de l’OMC.

Composition

Le comité du DOCM sera composé du président, d’un membre du CCM et d’un autre membre nommé par le comité des concours mathématiques. La durée du mandat du président et de l’autre membre sera conforme au contrat du DOCM.

Un (1) président+ un (1) membre
+ délégué du Comité des concours mathématiques (d’office)


Comité de l’Olympiade mathématique du Canada

Généralités

Pour être admissible à recevoir des prix et d’autres récompenses officielles à l’Olympiade mathématique du Canada (OMC) et à l’Olympiade mathématique junior du Canada (OMJC), l’étudiant ou l’élève doit :

  • être citoyen canadien ou résident permanent inscrit à temps plein dans une école primaire ou secondaire canadienne ou non canadienne ou un cégep depuis septembre de l’année précédant l’OMC ;

  • être âgé de moins de 20 ans au 30 juin de l’année où a lieu l’OMC ;

  • ne pas avoir participé au concours de mathématiques Putnam en tant que candidat officiel.

Remarque :

  1. Le concours Putnam est destiné aux étudiants universitaires de premier cycle et est organisé par la Mathematical Association of America.

  2. Le fait de suivre des cours universitaires individuels ne nuit pas à l’admissibilité d’un étudiant à l’OMC.

  3. Les règles d’admissibilité à l’Olympiade internationale de mathématiques peuvent différer de celles de l’OMC.

  4. Dans le cas de l’OMJC, l’étudiant doit satisfaire à l’ensemble les critères d’admissibilité énoncés ci-dessus et doit être inscrit en 10e année (secondaire IV) ou moins.

Pour être invité à se présenter à l’OMC et à l’OMJC, un élève doit avoir participé au Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM) et, en outre, il doit i) se qualifier directement pour l’OMC en obtenant le résultat requis au DOCM, ou ii) être invité à se présenter au repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada (OMC) et se qualifier pour l’OMC en obtenant le résultat requis au Repêchage de qualification de l’OMC. Les résultats requis au DOCM seront tels qu’environ 50 étudiants se qualifieront directement pour l’OMC, et environ les 75 à 150 suivants seront invités à se présenter au Repêchage de qualification de l’OMC. Le résultat exigé au repêchage de qualification de l’OMC sera tel qu’un total d’environ 80 étudiants participeront à l’OMC.

Dans certaines circonstances, le président du comité de l’OMC, en consultation avec le président du CCM, peut autoriser d’autres étudiants à participer à l’OMC. De même, dans certaines circonstances, les présidents du comité du DOCM et du comité de l’OMC, en consultation avec le président du CCM, peuvent autoriser d’autres étudiants à participer au Repêchage de qualification de l’OMC.

Les conditions d’admissibilité au Repêchage de qualification de l’OMC sont les mêmes que pour le DOCM.

Remarque : Les résultats du Repêchage de qualification de l’OMC ne sont pas annoncés publiquement.

Pour l’OMJC, tous les étudiants admissibles seront d’abord considérés pour la qualification à l’OMC. Les étudiants admissibles ayant obtenu les meilleures notes au DOCM et qui ne se sont pas qualifiés pour l’OMC sont invités à participer à l’OMJC. Cela comprend les étudiants admissibles qui se sont qualifiés pour le Repêchage de qualification de l’OMC, mais qui n’ont pas reçu d’invitation pour l’OMC, ainsi qu’une éventuelle sélection d’étudiants en dessous du seuil de qualification pour le Repêchage de qualification de l’OMC. Le seuil requis pour le OMJC sera tel qu’environ 20 à 40 étudiants seront invités à participer à l’OMJC. Dans certaines circonstances, le président du comité de l’OMC, en consultation avec le président du CCM, peut autoriser d’autres étudiants à participer à l’OMJC.

Mandat

Le comité de l’Olympiade mathématique du Canada (OMC) est un sous-comité du comité des concours mathématiques (CCM) et est responsable devant le CCM de l’Olympiade mathématique du Canada et de l’Olympiade mathématique junior du Canada. De plus, le comité de l’OMC et le comité du Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM) sont conjointement responsables devant le CCM du Repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada (OMC).

La fin du mandat des membres du comité de l’OMC est fixée au
31 août.

Fonctions et responsabilités

  1. Fournir les renseignements nécessaires au président du CCM, au bureau de la SMC et au directeur général pour la préparation des communiqués de presse relatifs à l’OMC, à l’OMJC et au Repêchage de qualification de l’OMC.

  2. Établir et traduire les examens pour les éditions annuelles de l’OMC et l’OCMJ en coopération avec le bureau administratif.

  3. En consultation avec le président du Défi ouvert canadien de mathématiques (DOCM), approuver la lettre rédigée par le bureau administratif à l’intention des étudiants sélectionnés pour participer à l’OMC et à l’OMJC.

  4. En collaboration avec le bureau administratif et le comité du DOCM, imprimer et distribuer les examens de l’OMC et de l’OMJC aux directeurs d’écoles ou aux responsables des mathématiques concernés.

  5. S’assurer que les examens de l’OMC et de l’OMJC sont corrigés et notés, et que les classements pour l’OMC sont établis.

  6. Vérifier auprès du Comité exécutif que les lauréats de l’OMC et de l’OMJC remplissent les conditions d’admissibilité ci-dessus.

  7. S’assurer que les résultats de l’OMC sont envoyés au président du CCM, aux présidents des autres sous-comités et au bureau administratif.

  8. S’assurer, conjointement avec le comité du DOCM, que le repêchage de qualification de l’Olympiade mathématique du Canada se déroule conformément au contrat établi pour ce dernier.

  9. En consultation avec le président du CCM, organiser le banquet de remise des prix des concours de la SMC et s’assurer que les invitations sont envoyées aux entreprises et aux gouvernements commanditaires.

  10. Fournir une assistance au CCM concernant l’élaboration de matériel de formation et de ressources approprié.

  11. Avec le bureau administratif et le président de la CCM, étudier une proposition de budget annuel pour les coûts associés à l’établissement, à la distribution de la notation et aux prix de l’OMC, et les dépenses associées au comité de l’OMC.

  12. Fournir au CCM les renseignements appropriés pour la préparation du rapport annuel sur les activités de la SMC liées aux concours mathématiques.

  13. Faire des recommandations au président du CMC concernant l’OMC, l’OMJC et le Repêchage de qualification de l’OMC.

Composition 

Le comité de l’OMC se compose du président et d’un maximum de 11 autres membres nommés par le comité des concours mathématiques pour des mandats de trois (3) ans, de telle sorte que certains mandats soient décalés et que cinq (5) membres du comité de l’OMC proviennent d’une région du Canada différente de celle du président. Le président doit être un membre en règle de la SMC, mais il n’est pas nécessaire que les autres membres du comité de l’OMC le soient.

Un (1) président+ cinq (5) membres (provenant de régions du Canada différentes de celle du président
+ d’autres membres, normalement cinq (5)
+ délégué du comité canadien du Défi ouvert de mathématiques (d’office)
+ coodinateur junior de l’OMC (d’office)

 

Comité des Olympiades eurpéennes de mathématiques pour filles

Généralités

Pour être invitée à participer à un camp d’entraînement pour les Olympiades européennes annuelles de mathématiques (OEMF) et être admissible à faire partie de l’équipe canadienne des OEMF, l’étudiante ou l’élève doit :

  • être citoyenne canadienne ou résidente permanente inscrite à temps plein dans une école primaire ou secondaire canadienne ou non canadienne ou un cégep ;

  • être âgée de moins de vingt ans avant le 1er avril de l’année de participation à l’OEMF ;

  • être de sexe féminin ;

  • ne pas avoir participé au concours de mathématiques Putnam ;

    Remarque : Le concours Putnam est destiné aux étudiants universitaires de premier cycle et
    est organisé par la Mathematical Association of America.

  • indiquer que, si elle est sélectionnée, elle acceptera de faire partie de l’équipe canadienne au concours des OEMF.

Mandat

Le comité des Olympiades européennes de mathématiques pour filles (OEMF) est un sous-comité du Comité des concours mathématiques (CCM). Il est responsable devant le CCM du programme des camps d’entraînement aux olympiades européennes de mathématiques pour filles et des Olympiades européennes de mathématiques pour filles. La fin du mandat des membres du comité de l’OEMF est fixée au 31 août.

Fonctions et responsabilités

  1. Fournir les renseignements nécessaires au président du CCM et au bureau de la SMC pour la préparation des communiqués de presse relatifs aux OEMF.

     

  2. Sélectionner, avec le bureau administratif, les sites et les dates des camps d’entraînement de la SMC pour les Olympiades européennes de mathématiques pour filles.

     

  3. Nommer les entraîneurs et les autres personnes, et veiller à ce que des dispositions soient prises en matière de logement et autres pendant les camps d’entraînement. Le programme des camps d’entraînement aux OEMF est une série de camps conçus pour repérer les étudiantes ou élèves qui ont le potentiel de faire partie de l’équipe canadienne des OEMF et pour fournir une formation aux étudiantes ou élèves qui sont pressenties pour faire partie de l’équipe canadienne ou qui ont été sélectionnées pour faire partie de l’équipe canadienne des OEMF.

     

    Le Camp mathématique national de la SMC est organisé chaque année à l’intention d’environ 25 jeunes élèves canadiens à qui il reste à accomplir au moins deux (2) années d’études secondaires et qui ont le potentiel de concourir au niveau des olympiades mathématiques. Le Camp mathématique national dure généralement une semaine et a lieu la troisième semaine de juin.

    Les camps d’entraînement aux OEMF sont destinés aux étudiantes qui se préparent à participer au prochain concours des OEMF. Le camp d’entraînement aux OEMF est destiné aux quatre (4) étudiantes sélectionnées pour faire partie de l’équipe canadienne des OEMF. Le camp d’entraînement aux OEMF a lieu en février ou en mars pour l’équipe qui participera au concours des OEMF et dure généralement quatre (4) jours pendant le week-end. L’emplacement du camp d’entraînement aux OEMF est choisi de manière à ce que le déplacement des concurrentes vers le camp soit aussi pratique que possible. Le camp d’entraînement d’été vise à repérer les étudiantes qui ont le potentiel pour faire partie de l’équipe canadienne des OEMF et pour fournir une formation aux étudiantes pressenties pour faire partie de l’équipe.

  4. S’assurer que les étudiantes sont sélectionnées et invitées à participer au camp d’été des OEMF et au camp d’entraînement d’hiver aux OEMF et, conjointement avec le président du CCM et le bureau administratif, s’assurer que les dispositions appropriées de voyage et autres sont prises avec le bureau administratif de la SMC.

     

  5. Nommer les entraîneurs et les autres personnes, et veiller à ce que des dispositions soient prises en matière de logement et autres pendant les camps d’entraînement. Le programme de camps d’entraînement aux Olympiades européennes de mathématiques pour filles (OEMF) est une série de camps conçus pour offrir une formation aux étudiantes ou élèves qui ont le potentiel de faire partie de l’équipe canadienne des OEMF et pour fournir une formation approfondie supplémentaire aux étudiantes ou élèves qui sont pressenties pour faire partie de l’équipe canadienne ou qui ont été sélectionnées pour faire partie de l’équipe canadienne des OEMF.

     

    Le Camp mathématique national de la SMC est organisé chaque année à l’intention d’environ 25 jeunes élèves canadiens à qui il reste à accomplir au moins deux (2) années d’études secondaires et qui ont le potentiel de concourir au niveau des olympiades mathématiques. Le Camp mathématique national dure généralement une semaine et a lieu la troisième semaine de juin.

    Le camp d’entraînement d’été aux OEMF est conçu pour offrir une formation à 10 à 20 étudiantes qui ont le potentiel de faire partie de l’équipe canadienne des OEMF dans les années à venir.

    Les camps d’entraînement d’hiver aux OEMF sont destinés aux étudiantes qui se préparent à participer au prochain concours des OEMF. Le camp d’entraînement d’hiver aux olympiades, en janvier, est destiné aux étudiants ou élèves qui se préparent à participer aux prochains concours des OEMF et de l’OIM. Le camp d’entraînement d’hiver aux OEMF s’adresse aux quatre (4) étudiantes qui ont été sélectionnées pour faire partie de l’équipe canadienne des OEMF et à deux (2) suppléantes au maximum. Le camp d’entraînement aux OEMF a lieu en février ou en mars pour l’équipe qui participera au concours des OEMF et dure généralement quatre (4) jours pendant le week-end. L’emplacement du camp d’entraînement aux OEMF est choisi de manière à ce que le déplacement des concurrentes vers le camp soit aussi pratique que possible.

  6. S’assurer que les étudiantes sont sélectionnées et invitées à participer au camp d’été des OEMF, au camp d’entraînement d’hiver aux olympiades internationales et au camp d’entraînement d’hiver aux OEMF et, conjointement avec le président du CCM et le bureau administratif, s’assurer que les dispositions appropriées de voyage et autres sont prises avec le bureau administratif de la SMC.

  7. Veiller à ce que la chef adjointe soumette jusqu’à six (6) propositions de problèmes, avec les solutions, que le comité de sélection des problèmes doit recevoir au plus tard à la date indiquée dans le règlement annuel.

  8. Fournir une assistance au CCM concernant l’élaboration de matériel de formation et de ressources approprié.

  9. Avec le bureau administratif et soumettre au président du CCM, étudier une proposition de budget annuel pour les coûts associés à la participation du Canada aux OEMF.

  10. Fournir au CCM les renseignements appropriés pour la préparation du rapport annuel sur les activités de la SMC liées aux concours mathématiques.

  11. Revoir le programme des camps d’entraînement des OEMF et faire des recommandations au CCM concernant les activités de formation des olympiades.

  12. Formuler des recommandations au CCM concernant la participation du Canada aux OEMF et les questions connexes.

OEMF

  1. Recommander au président du CCM les participantes au poste de chef et de chef adjointe de l’équipe canadienne des OEMF. La date limite pour les recommandations aux postes de chef et de chef adjointe est le 1er juillet de l’année précédant le concours des OEMF en question.

  2. Informer le président du CCM et les présidents des autres sous-comités des conditions d’admissibilité du prochain concours des OEMF et de toute autre décision prise par le jury international des OEMF.

    La chef doit être suffisamment engagée dans le domaine des mathématiques pour assumer les responsabilités suivantes:

    • Communiquer le règlement des OEMF aux membres de l’équipe et à la chef d’équipe adjointe. En particulier, la chef d’équipe doit informer les membres de l’équipe que l’utilisation de livres, papiers, tables, calculatrices, rapporteurs, ordinateurs et appareils de communication est interdite ;

    • Soumettre au comité de sélection des problèmes des OEMF jusqu’à six (6) propositions de problèmes, avec les solutions en anglais, que ce comité doit recevoir au plus tard à la date indiquée dans le règlement annuel ;

    • Assister à toutes les réunions du jury international des OEMF et participer aux travaux du jury. Avant la tenue du concours, chaque chef d’équipe a le droit de voter les décisions du jury et dispose d’une voix. Après le concours, seuls les chefs des équipes européennes officielles peuvent voter les décisions du jury et chacune de ces chefs dispose d’une voix ;

    • Informer le jury international de tout problème de la liste restreinte qui est déjà connu d’elle, de son équipe ou d’autres personnes engagées dans la préparation de l’équipe canadienne ;

    • Veiller à la préparation d’une traduction précise des problèmes choisis dans la langue d’un membre de l’équipe à l’intention de son équipe, si nécessaire ;

    • Évaluer les solutions des membres de l’équipe et participer à la coordination des problèmes ;

    • S’assurer que les résultats de l’équipe canadienne des OEMF sont envoyés au président du comité des OEMF, au président du CCM et au bureau administratif dès que possible après l’approbation des résultats par le jury international ;

    • En consultation avec la chef adjointe, préparer un rapport sur la participation canadienne au concours des OEMF et distribuer ce rapport au président du CCM, au président du comité des OEMF et au directeur général.

Composition

Une (1) présidente+ Une (1) membre supplémentaire
+ chef d’équipe des OEMF
+ chef d’équipe adjointe des OEMF


Comité de l’Olympiade internationale de mathématique

Pour être invité à participer à un camp d’entraînement pour l’Olympiade internationale de mathématique (OIM) et être admissible à faire partie de l’équipe canadienne de l’Olympiade internationale de mathématique annuelle, l’étudiant ou l’élève doit :

  • être citoyen canadien ou résident permanent inscrit à temps plein dans une école primaire ou secondaire canadienne ou non canadienne ou un cégep,

  • être âgé de moins de 20 ans à la date de la deuxième journée d’examen du concours de l’OIM,

  • ne pas avoir été et ne pas être inscrits à un programme menant à un diplôme en tant qu’étudiant régulier dans une université avant le 1er août de l’année où a lieu l’OIM,

  • ne pas avoir participé au concours de mathématiques Putnam,

Remarque : Le concours Putnam est destiné aux étudiants universitaires de premier cycle et est organisé par la Mathematical Association of America.

  • Indiquer que, s’il est sélectionné, il acceptera de faire partie de l’équipe canadienne au concours de l’OIM.

Mandat

Le comité de l’Olympiade internationale de mathématique (OIM) est un sous-comité du comité des concours mathématiques (CCM). Il est responsable devant le CCM du programme des camps d’entraînement aux Olympiades mathématiques (PCEOM) et du programme d’entraînement par correspondance aux olympiades mathématiques (POMC), ainsi que des activités associées à la participation du Canada à l’Olympiade mathématique du Pacifique asiatique (OMPA) et à l’Olympiade internationale de mathématique (OIM).

La fin du mandat des membres du comité de l’OIM est fixée au 31 août.

Fonctions et responsabilités

  1. Recommander au président du CCM la personne à nommer au poste de coordonnateur du programme d’entraînement par correspondance aux olympiades mathématiques.

  2. Fournir les renseignements nécessaires au président du CCM et au bureau de la SMC pour la préparation des communiqués de presse relatifs au PCEOM, au POMC, à l’OMPA, à l’OIM et à d’autres événements connexes.

  3. Choisir les sites et les dates des camps d’entraînement à l’Olympiade mathématique de la SMC avec le bureau administratif, nommer les entraîneurs et les autres personnes, et s’assurer que le logement et les autres dispositions sont prises.

    Le programme des camps d’entraînement aux olympiades de mathématiques (PCEOM) est une série de camps conçus pour repérer les étudiants ou élèves qui ont le potentiel de faire partie de l’équipe canadienne de l’OIM et pour fournir une formation aux étudiants ou élèves qui sont pressentis pour faire partie de l’équipe canadienne ou qui ont été sélectionnés pour faire partie de l’équipe canadienne de l’OIM.

    Le Camp mathématique national de la SMC est organisé chaque année à l’intention d’environ 25 jeunes élèves canadiens à qui il reste à accomplir au moins deux (2) années d’études secondaires et qui ont le potentiel de concourir au niveau des olympiades mathématiques. Le Camp mathématique national dure généralement une semaine et a lieu la troisième semaine de juin.

    Les camps d’entraînement à l’OIM sont destinés aux étudiants qui se préparent à participer au prochain concours de l’OIM. Le camp d’entraînement d’hiver à l’OIM est destiné à une vingtaine d’étudiants qui sont les candidats les plus susceptibles d’être sélectionnés pour former la prochaine équipe qui représentera le Canada à l’OIM. Le camp d’entraînement d’hiver à l’OIM dure généralement environ trois (3) jours et a lieu au début du mois de janvier. Le camp d’entraînement d’été à l’OIM est destiné aux six (6) étudiants qui ont été sélectionnés pour faire partie de l’équipe qui représentera le Canada à l’OIM. Les camps d’entraînement d’été à l’OIM ont lieu juste avant le départ de l’équipe pour l’olympiade et durent généralement au moins deux (2) semaines. Le lieu du camp d’entraînement d’été à l’OIM est choisi de manière à ce que le déplacement des concurrentes vers le camp soit aussi pratique que possible.

  4. S’assurer que les étudiants sont sélectionnés et invités à participer au Camp mathématique national et au camp d’entraînement d’hiver à l’OIM et, conjointement avec le président du CCM et le bureau administratif, s’assurer que les dispositions appropriées de voyage et autres sont prises avec le bureau administratif de la SMC.

  5. Désigner une ou plusieurs personnes chargées d’envoyer les problèmes proposés aux organisateurs de l’OMPA annuelle et à l’OIM dans les délais requis. Ces personnes ne doivent pas être directement impliquées dans la formation des étudiants qui participeront à l’OMPA ou à l’OIM cette année-là.

  6. Préparer un rapport sur les résultats des concours de l’OMPA et de l’OIM, du PCEOM et du POMC, et le transmettre au président du CCM et au directeur général.

  7. Fournir une assistance au CCM concernant l’élaboration de matériel de formation et de ressources approprié.

  8. Étudier avec le bureau administratif et soumettre au président du CCM une proposition de budget annuel pour les coûts associés à la participation du Canada à l’OMPA et à l’OIM, les coûts du PCEOM, du POMC et les dépenses associées au comité de l’OIM.

  9. Fournir au CCM les renseignements appropriés pour la préparation du rapport annuel sur les activités de la SMC liées aux concours mathématiques.

  10. Examiner le programme des camps d’entraînement aux olympiades mathématiques et faire des recommandations au CCM concernant les activités d’entraînement aux Olympiades.

  11. Examiner le programme d’entraînement par correspondance aux olympiades mathématiques et faire des recommandations au CCM concernant ce programme.

  12. Formuler des recommandations au CCM concernant la participation du Canada à l’OMPA, à l’OIM et les questions connexes.

OMPA

  1. Traduire et imprimer l’examen de l’OMPA.

  2. Sélectionner les étudiants qui participeront à l’OMPA et distribuer les examens de l’OMPA aux directeurs d’écoles concernés.

  3. S’assurer que les copies de l’examen de l’OMPA sont notées et que, dès que possible, les résultats sont envoyés aux organisateurs de l’OMPA, au président du CCM, aux présidents des autres sous-comités, au coordonnateur du POMC et au directeur général.

  4. S’assurer que les prix sont distribués aux étudiants et que les résultats sont également distribués aux écoles concernées.

OIM

  1. Recommander au président du CCM les participants au poste de chef et de chef adjoint de l’équipe canadienne de l’OIM. La date limite pour les recommandations du chef et du chef adjoint est le 1er mai de l’année précédant le concours de l’OIM en question.

  2. Informer le président du CCM et les présidents des autres sous-comités des conditions d’admissibilité du prochain concours de l’OIM et de toute autre décision prise par le jury international de l’OIM.

    Le chef doit être suffisamment engagé dans le domaine des mathématiques pour assumer les responsabilités suivantes :

    • Communiquer le règlement de l’OIM aux membres de l’équipe, au chef adjoint et aux observateurs. En particulier, le responsable doit informer les membres de l’équipe que l’utilisation de cahiers, de tables mathématiques, de calculatrices, d’ordinateurs, etc. est interdite.

    • Soumettre au comité de sélection des problèmes de l’OIM une copie du document de l’OMC utilisé pour la sélection de l’équipe canadienne.

    • Assister à toutes les réunions du jury international de l’OIM et participer aux travaux du jury.

    • Informer le jury international de tout problème de la liste restreinte qui est déjà connu d’il/elle, de son équipe ou d’autres personnes engagées dans la préparation de l’équipe canadienne.

    • Veiller à la préparation d’une traduction précise des problèmes choisis dans la langue d’un membre de l’équipe à l’intention de son équipe, si nécessaire.

    • Évaluer les solutions des membres de l’équipe et participer à la coordination des problèmes.

    • S’assurer que les résultats de l’équipe canadienne de l’OIM sont envoyés au président du comité de l’OIM et au directeur général dès que possible après l’approbation des résultats par le jury international.

    • Au cours de l’OIM, fournir aux représentants du prochain pays hôte le nom et l’adresse du directeur général de la SMC ainsi que ceux de la personne à qui les documents et les invitations pour le Canada doivent être envoyés.

    • Informer le président du comité de l’OIM des décisions prises par le jury international de l’OIM.

    • En consultation avec le chef adjoint, préparer un rapport sur la participation canadienne au concours de l’OIM et distribuer ce rapport au président du CCM, au président du comité de l’OIM et au directeur général.

    • Rapporter les documents pertinents de l’OIM et en soumettre des copies au président du comité de l’OIM.

      Le chef adjoint doit être suffisamment impliqué dans le domaine des mathématiques pour aider le chef et, en cas d’urgence, pour le remplacer. En particulier, le chef adjoint doit :

      • Superviser la conduite et le bien-être de l’équipe pendant le voyage à destination et en provenance du pays hôte ainsi que pendant toute la durée du concours de l’OIM.

      • Communiquer le règlement de l’OIM aux membres de l’équipe. En particulier, le chef adjoint doit informer les membres de l’équipe que l’utilisation de cahiers, de tables mathématiques, de calculatrices, d’ordinateurs, etc. est interdite.

      • Communiquer le règlement de l’OIM aux membres de l’équipe. En particulier, le chef adjoint doit informer les membres de l’équipe que l’utilisation de cahiers, de tables mathématiques, de calculatrices, d’ordinateurs, etc. est interdite.

  3. Sélectionner les six (6) membres étudiants de l’équipe canadienne et fournir les détails de l’équipe au président du CCM et au directeur général.

  4. Fournir les renseignements nécessaires au directeur général, afin que les formulaires d’inscription de tous les membres de la délégation canadienne soient remplis et que, accompagnés des frais éventuels, ils soient envoyés au comité organisateur de l’OIM dans les délais prescrits et que des copies soient envoyées au président du CCM.

  5. En collaboration avec le directeur général, s’assurer que les dispositions de voyage et autres sont prises et qu’une assurance médicale et responsabilité a été souscrite pour tous les membres de la délégation canadienne à l’OIM.

  6. Obtenir l’autorisation écrite des parents de chaque membre de l’équipe canadienne de l’OIM concernant la tutelle et la décharge de responsabilité ainsi qu’un bref dossier médical.

  7. En collaboration avec le bureau administratif, solliciter des dons auprès des parents, des directeurs d’écoles et des comités scolaires pour couvrir les frais de voyage des membres de l’équipe canadienne qui participeront à l’OIM.

  8. Transmettre les résultats de l’équipe canadienne de l’OIM au président de la CCM, aux présidents des autres sous-comités et au coordonnateur du POMC, dès que possible après la fin du concours de l’OIM.

  9. Distribuer au président du Comité de l’OMC, au rédacteur en chef de CRUX chargé des olympiades et au directeur général des copies des documents de l’OIM obtenus auprès du chef d’équipe.

Composition

Le comité de l’OIM se compose du président et de deux (2) autres membres nommés par le comité des concours mathématiques pour des mandats de trois (3) ans et de manière à ce que les mandats soient décalés. Le comité de l’OIM comprend également le coordonnateur du MOCP (d’office) ainsi que les chefs d’équipe canadiens actuels et antérieurs de l’OIM (d’office) et les autres membres. Le président doit être un membre en règle de la SMC, mais il n’est pas nécessaire que les autres membres du comité le soient.

Un (1) président+ deux (2) membres
+ président – comité des concours mathématiques (d’office)
+ directeur général
+ coordonnateur du programme d’entraînement par correspondance aux olympiades mathématiques (d’office)
+ chef d’équipe canadien actuel de l’OIM (d’office)

Mandat

Veiller à ce que les élections au comité exécutif et au conseil d’administration se déroulent conformément aux Règlements généraux de la Société. Surveiller la date d’expiration du mandat des présidents et des membres des comités permanents de la SMC et des dirigeants nommés du conseil et soumettre des candidatures au conseil, par l’intermédiaire du comité exécutif, conformément aux politiques établies par le conseil, à l’exception de ses propres membres et du comité étudiant. Revoir le mandat de chaque comité permanent. Étudier d’autres questions liées à la nomination des candidats.

Généralités

Le comité des mises en candidature est nommé par le conseil d’administration sur recommandation du conseil exécutif. Outre le président et le président sortant ou le président élu de la SMC, qui sont membres d’office, le comité est composé d’un président et de cinq (5) autres membres provenant des cinq (5) régions du Canada qui représentent ces régions. Les membres nommés ont des mandats normalement décalés de quatre (4) ans qui commencent le 1er janvier. Le mandat du président est normalement de deux (2) ans, suivi de deux (2) ans en tant que membre représentant la région appropriée au Canada.

Fonctions et Responsabilités

  1. Veiller à ce que les élections au comité exécutif et au conseil d’administration se déroulent conformément aux Règlements généraux de la Société. À savoir :

    • Le comité détermine la date et le lieu d’une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle le rapport des scrutateurs mentionné au paragraphe 11.8 des Règlements généraux est présenté et au cours de laquelle d’autres points sont traités, selon ce que le conseil ou le président de la SMC détermine.

    • Conformément au paragraphe 11.7 des Règlements généraux, et sous réserve des dispositions du paragraphe 10.2, le comité propose des membres (dont le nombre n’est pas limité) qui ont accepté de se présenter aux élections et de siéger au conseil en tant que président élu ou président, vice-président ou administrateur (mais pas en tant que président sortant). Le président prend les dispositions nécessaires pour que cette liste initiale de candidats soit distribuée aux membres au moins quatre (4) mois avant ladite assemblée générale extraordinaire, avec l’annonce que les noms d’autres membres dont les candidatures sont soutenues par écrit par au moins cinq (5) autres membres, et qui acceptent par écrit de se présenter aux élections et de servir, seront ajoutés à la liste, à condition que ces candidatures soient reçues au moins trois (3) mois avant ladite assemblée générale extraordinaire.

    • Chaque candidat ne peut se présenter qu’à un seul poste, soit président élu, vice-président ou directeur.

    • Les candidats sont responsables de la transmission au président du comité de leur accord pour servir et de leur curriculum vitae sous la forme requise par le comité, principalement par l’intermédiaire de l’interface Web de nomination de la SMC.

    • Le comité s’assure que les accords de service ont été reçus pour la liste finale des candidats, et qu’un bulletin de vote, un curriculum vitae et des instructions de vote (y compris la date à laquelle les bulletins doivent être reçus au bureau administratif) sont approuvés et envoyés à chaque membre au moins dix (10) semaines avant ladite assemblée générale extraordinaire.

    • Les bulletins de vote sont comptés six (6) semaines avant ladite assemblée générale extraordinaire.

    • Le comité désigne trois (3) scrutateurs chargés de compter les voix, de départager les ex æquo et de comptabiliser les candidats retenus comme suit :

      1. Élection des dirigeants par vote général :

        • Président élu: 1

        • Vice-présidents (pas deux (2) d’une même région): 5

        • Après son élection, le dirigeant élu au poste de président élu occupe cette fonction pour un mandat d’un (1) an, suivi d’un mandat de deux (2) ans au poste de président, puis d’un mandat d’un an au poste de président sortant. Les cinq (5) vice-présidents sont élus pour un mandat de deux (2) ans.

      2. Les administrateurs, en plus des dirigeants, sont élus par vote général pour des mandats décalés de quatre (4) ans.

        • Le nombre total d’administrateurs en poste dans chaque région (en plus des dirigeants) est le suivant :

          • Administrateurs résidant dans les provinces de l’Atlantique : 2

          • Administrateurs résidant au Québec : 3

          • Administrateurs résidant en Ontario : 4

          • Administrateurs résidant dans les provinces et territoires de l’Ouest (Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Nunavut, Territoires du Nord-Ouest) : 3

          • Administrateurs résidant dans la région du Pacifique Pacifique (Colombie-Britannique, Yukon) : 3

      3. Élection d’un (1) administrateur étudiant par vote général pour un mandat de deux (2) ans.

    • Les scrutateurs certifient et transmettent les résultats au secrétaire qui en informe tous les candidats au moins cinq (5) semaines avant ladite assemblée générale extraordinaire. Le rapport des scrutateurs est présenté à ladite assemblée générale extraordinaire ;

  2. Conformément aux paragraphes 8.4, 8.6 et 10.4 des Règlements généraux, soumettre une recommandation au conseil en cas de poste vacant d’un administrateur ou d’un vice-président au sein du conseil.

  3. Surveiller la date d’expiration du mandat des administrateurs nommés par le conseil et veiller à ce que les candidatures soient soumises au conseil d’administration suffisamment tôt pour que le comité exécutif puisse les étudier avant la réunion appropriée du conseil d’administration.

  4. Surveiller la date d’expiration du mandat des présidents et des membres des comités permanents de la SMC et, en consultation avec le président actuel de chaque comité permanent, veiller à ce que 65 candidatures soient soumises au conseil d’administration suffisamment tôt pour que le comité exécutif puisse les étudier avant la réunion appropriée du conseil d’administration.

    Pour toutes les nominations prenant effet le 1er janvier, le comité des mises en candidature doit soumettre les propositions de candidats au bureau administratif avant le 15 septembre.

    Sauf indication contraire dans le présent mandat, tous les membres des comités permanents de la SMC doivent être des membres en règle de la SMC. Si cela est jugé approprié, ce principe peut être supprimé ou une adhésion gratuite peut être accordée. Cette recommandation doit accompagner la candidature.

  5. S’assurer que des données biographiques accompagnent chacune de ses nominations au conseil.

    Pour le comité des affaires internationales, le comité des publications et le comité de la recherche, les candidatures doivent être accompagnées d’un profil du comité décrivant brièvement l’expertise en matière de recherche des membres actuels et de ceux qui sont proposés.

  6. Surveiller la date d’expiration du mandat du trésorier et veiller à ce que les candidatures soient soumises au conseil d’administration suffisamment tôt pour être examinées par le comité exécutif avant la réunion appropriée du conseil d’administration.

  7. En consultation avec le président de chaque comité permanent, examiner toute absence continue d’un membre d’un comité permanent.

    Le comité peut choisir de soumettre au conseil d’administration le nom d’une personne qui remplira le reste du mandat d’un tel membre. Le comité peut toutefois choisir de proposer un changement, permanent ou temporaire, du nombre de membres de ce comité permanent et soumettre des candidatures le cas échéant.

  8. Rendre compte au conseil des nominations de la SMC au conseil et aux comités permanents de la SMC et, de temps à autre, revoir le nombre de membres, le mandat, les fonctions et les responsabilités de chaque comité permanent de la SMC et formuler des recommandations au conseil, le cas échéant.

     

Composition

Un (1) président+ cinq (5) membres (provenant et représentant les régions du Pacifique, de l’Ouest,
de l’Ontario, du Québec et de l’Atlantique)
+ président sortant ou président élu (d’office)
+ président (d’office)

Mandat

Superviser les activités de publication de la SMC et contrôler la qualité des publications de la Société, conformément aux politiques établies par le conseil d’administration. Étudier d’autres questions relatives aux publications qui concernent les mathématiques et/ou la SMC.

 

Généralités

  1. Le membre d’office votant du comité des publications est le président de la SMC ou son délégué.

     

  2. Les rédacteurs en chef du Journal canadien de mathématiques (JMC), du Bulletin canadien de mathématiques (BMC) et les autres rédacteurs en chef des périodiques et publications en série de la SMC sont des consultants auprès du comité des publications et doivent assister aux réunions du comité à titre d’observateurs. Le rédacteur gérant, le rédacteur de production et le responsable des services Web sont également invités à assister aux réunions du comité en tant qu’observateurs.

     

  3. Les rédacteurs des périodiques ou des publications en série de la SMC ne peuvent pas être membres du comité des publications.

     

  4. Les rédacteurs et/ou les comités de rédaction des publications de la SMC sont responsables devant le conseil d’administration. Les rédacteurs et/ou les comités de rédaction relèvent du président du comité des publications et lui soumettent des recommandations de modification de la politique rédactionnelle. Le comité des publications n’est toutefois pas responsable des mesures prises par un rédacteur d’une publication de la SMC.

     

  5. Lorsque le comité des publications recommande au comité exécutif une proposition de changement important de la politique rédactionnelle d’une publication de la SMC, ou la nomination d’un rédacteur pour transmission au conseil d’administration, il doit la soumettre en temps utile par écrit au directeur général, qui en envoie une copie aux rédacteurs de la publication concernée en les invitant à faire part de leurs commentaires au comité exécutif et au conseil d’administration qui les examinera.

Fonctions et responsabilités

  1. Examiner le statut de chaque périodique ou publication en série de la SMC et faire des recommandations, le cas échéant.

     

  2. Étudier les propositions de modification de la politique rédactionnelle, de la politique de publication, des contrats, etc., en consultation avec les rédacteurs des différentes publications.

     

  3. En consultation avec les rédacteurs des différentes publications, recommander la mise en œuvre de nouvelles politiques ou de changements dans la politique de publication, notamment le format, la méthode de production, le prix de l’abonnement et le type et la forme du matériel à publier dans les différentes publications.

     

  4. En consultation avec les rédacteurs de la série de livres de la SMC et de la collection Aime-t-on les mathématiques (ATOM), examiner le statut des comités de rédaction de ces séries et faire des recommandations, le cas échéant.

     

  5. Étudier le projet de budget de la caisse de fonctionnement (division des publications) et formuler des recommandations, le cas échéant.

     

  6. Examiner le financement général des activités de publication de la SMC.

     

  7. Contrôler l’expiration du mandat des rédacteurs, des membres des comités de rédaction, etc., des périodiques ou des publications en série de la SMC.

     

    Selon la publication, la recherche d’un rédacteur en chef pour chaque publication de la SMC doit commencer au plus tard 24 ou 18 mois avant la date à laquelle un nouveau rédacteur en chef est nécessaire. (Voir la section Directives pour les recherches rédactionnelles).

     

    Lorsqu’un poste de rédacteur en chef des périodiques et des publications en série de la SMC, de membres du Comité de rédaction scientifique du JCM et du BCM, de rédacteur gérant et de rédacteur de production devient vacant, le comité des publications doit recommander au comité exécutif des candidatures de remplacement pour les transmettre au conseil. Le comité des publications formule ses recommandations en suivant ses procédures normales de prise de décision, y compris les appels à candidatures, sous réserve des lignes directrices relatives aux recherches rédactionnelles décrites ci-dessous.

    En cas de vacance d’un poste de rédacteur associé ou de rédacteur adjoint au sein du comité de rédaction des Notes de la SMC, du conseil de rédaction de Crux Mathematicorum ou du conseil de rédaction pour ATOM, le comité des publications est chargé de nommer les remplaçants, sous réserve d’obtenir les nominations des rédacteurs en chef concernés et, éventuellement, de lancer un appel à candidatures. Le président du comité des publications doit informer le rédacteur gérant de toutes ces nominations.

  8. S’assurer que des données biographiques accompagnent chacune de ses nominations au conseil.

     

    Les mises en candidature des rédacteurs associés doivent être accompagnées d’un profil du conseil scientifique du JCM et du BCM qui décrit brièvement l’expertise de recherche des rédacteurs actuels et de ceux qui sont proposés.

    Les rédacteurs en chef et les membres des comités de rédaction doivent être des membres en règle de la SMC. Si cela est jugé approprié, ce principe peut être supprimé ou une adhésion gratuite peut être accordée. Cette recommandation doit accompagner la candidature.

  9. S’assurer que les rédacteurs en chef de chacun des périodiques de la SMC fournissent le matériel à inclure dans le rapport annuel de la SMC. En particulier, pour s’assurer que:

     

    • les rédacteurs en chef du JCM et du BCM présentent un rapport annuel détaillant l’état des opérations et comprenant des statistiques telles que les taux d’acceptation et le nombre d’articles publiés au cours de l’année précédente, ainsi que des informations sur le retard accumulé,

       

    • le rédacteur en chef de Crux Mathematicorum présente un rapport annuel concernant l’état de la publication, y compris les domaines et le niveau des problèmes soumis, le calendrier de production prévu, les informations sur les arriérés et d’autres détails pertinents,

       

    • les rédacteurs en chef de la série de livres de la SMC et de la collection ATOM présentent un rapport annuel détaillant les livres sous presse, les livres acceptés et d’autres informations pertinentes,

       

    • le rédacteur gérant fournit un rapport annuel sur l’état général des publications de la SMC, y compris le nombre d’abonnés, les ventes, les informations sur la production et d’autres détails pertinents.

       

  10. S’assurer que le Prix G. de B. Robinson est administré conformément aux modalités qui suivent.

     


    Modalités – Prix G. de B. Robinson

    Le Prix G. de B. Robinson rend hommage aux mathématiciens qui se sont distingués par l’excellence de leurs articles parus dans le Journal canadien de mathématiques (JCM) et le Bulletin canadien de mathématiques (BCM), et vise à encourager la présentation d’articles de première qualité pour ces revues. Il a été décerné pour la première fois pour des articles qui sont apparus dans le Journal canadien de mathématiques en 1994-1995.

    • Le jury de sélection se compose des rédacteurs associés du JCM et du BCM. Lors de la réunion de décembre du comité des publications, celui-ci désigne l’un de ses membres comme président du jury, sans droit de vote, ou choisit de déléguer cette responsabilité au rédacteur en chef de la revue concernée, auquel cas ce dernier dispose d’une seule voix, à utiliser uniquement pour départager les ex aequo. Dorénavant, le terme «président» désignera soit le président désigné, soit les rédacteurs en chef, selon le cas.

       

    • Il n’y a qu’un seul prix par an et le mandat de choisir le lauréat est dévolu au jury de sélection.

       

    • Les années paires, les deux (2) derniers volumes complets du JCM sont à l’étude et, les années impaires, c’est au tour des deux (2) derniers volumes complets du BCM. Les rédacteurs en chef de la revue en question proposent des articles et, après une période de délibération, s’efforcent de parvenir à un consensus concernant le nombre de prix et les articles gagnants des deux (2) volumes respectifs. Le président invite les membres du jury à proposer des articles supplémentaires. Le président demande ensuite aux membres du jury d’examiner tous les articles mis en nomination et, après un temps de délibération suffisant, s’efforce de parvenir à un consensus sur l’article gagnant. Si le consensus ne peut être atteint, le président recueille et compte les votes du jury ; chaque juré dispose de 100 voix à répartir entre les articles en nomination. Le président fait connaître les résultats au jury. Les jurés exercent leur jugement mathématique dans la répartition de leurs votes. Certaines des caractéristiques qu’ils peuvent prendre en compte sont : la clarté, l’élégance, la concision, la profondeur et la difficulté ainsi que l’impact potentiel. Les jurés ne sont pas tenus d’établir l’exactitude ou l’originalité des résultats.

       

    • La décision quant à l’article qui recevra un Prix G. de B. Robinson doit être prise au plus tard le 30 juin de l’année suivant la parution du dernier numéro des deux (2) volumes à l’étude.

       

    • Le président communique au président du comité des publications, au président de la SMC et au directeur général la décision du jury de sélection, accompagnée de la biographie, de la citation appropriée et d’un bref rapport sur les délibérations du jury. Le président doit informer également le(s) lauréat(s) et leur demander d’envoyer des documents biographiques et des photos publicitaires au directeur général, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui s’en charge. On doit informer le(s) lauréat(s) que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement le(s) nom(s) du ou des lauréats. Le président de la SMC écrit la lettre officielle au(x) candidat(s) sélectionné(s).

       

  11. Rendre compte au conseil d’administration des publications de la SMC.

Composition

Le comité des publications est composé d’un président, d’un rédacteur gérant et d’au moins quatre (4) autres membres réguliers votants, dont le président de la SMC ou son délégué (d’office) et d’autres membres d’office non-votants, selon les besoins.

Un (1) président+ quatre (4) membres
+ rédacteur gérant
+ d’autres membres votants selon les besoins
+ président de la SMC ou son délégué (d’office)
+ d’autres membres d’office sans droit de vote, selon les besoins

Directives pour les recherches rédactionelles

Procédure générale

Le comité des publications de la Société mathématique du Canada est chargé de recommander au conseil d’administration, par l’intermédiaire du comité exécutif, la nomination de tous les rédacteurs en chef et rédacteurs associés des publications de la SMC.

Sachant que les bons candidats ont souvent besoin de temps pour réorganiser leur emploi du temps et que les responsabilités rédactionnelles nécessitent généralement de négocier une réduction de l’enseignement et d’autres formes de soutien local, l’avis annonçant la nécessité de désigner un nouveau rédacteur en chef doit être donné suffisamment à l’avance pour qu’on puisse largement diffuser qu’il y a un poste à pourvoir et qu’on formule une recommandation au conseil d’administration au moins six (6) mois avant qu’une nomination doive être faite.

Tous les postes vacants au sein de la SMC doivent être annoncés avec une date limite ferme.

Les procédures normales pour les recherches éditoriales sont les suivantes. En cas de vacance de poste, les mêmes principes s’appliquent, mais les délais peuvent être raccourcis.

 

Rédacteurs en chef du Journal canadien de mathématiques et du Bulletin canadien de mathématiques

Le comité des publications doit commencer la recherche de nouveaux rédacteurs en chef au moins 24 mois avant l’entrée en fonction des nouveaux rédacteurs. La durée de la nomination est normalement de cinq (5) ans.

  1. Un appel à candidatures aux postes de rédacteurs en chef doit paraître dans au moins trois (3) numéros des Notes de la SMC, en commençant au moins 18 mois avant que les nouveaux rédacteurs ne soient requis et de manière à ce que le poste vacant puisse être connu de tous lors des deux (2) réunions semestrielles de la SMC. Il convient également d’envoyer des annonces à la plupart des départements de mathématiques du pays. La date limite du dépôt des candidatures devrait être le 15 novembre.

     

  2. Une candidature à un poste de rédacteur en chef doit consister en une lettre de candidature officielle adressée par le candidat au président du comité des publications, accompagnée d’un curriculum vitae. Cette lettre doit contenir l’expression des opinions sur la publication en question et indiquer si des changements de direction ou de politique sont envisagés. Étant donné que les responsabilités rédactionnelles nécessitent souvent une diminution des responsabilités dans le travail normal d’une personne, les candidats doivent indiquer qu’ils ont le soutien de leur département universitaire et, en particulier, de leur chef de département.

     

  3. Une recommandation doit être faite au conseil d’administration au moins six (6) mois avant la nomination. La recommandation doit également inclure un budget pour la durée de la nomination, fourni par les rédacteurs en chef proposés. Les estimations budgétaires doivent inclure les frais de secrétariat et tous les autres frais généraux de bureau.

Voici une suggestion de calendrier pour la recherche menant à la nomination des rédacteurs en chef du Journal canadien de mathématiques et du Bulletin canadien de mathématiques, en supposant que le mandat débute le 1er janvier.

QuoiQuand
Notes de la SMC – Appel à candidatures Mai, septembre, octobre (les dates limites sont annoncées dans les Notes de la SMC)
Date limite de dépôt des candidatures15 novembre
Décision du comité des publicationsDécembre
Transmission au comité exécutif de la SMCJanvier
Examen par le comité exécutifAvril
Examen et approbation par le conseil d’administrationJuin
Entrée en fonction des rédacteurs en chef1er janvier


Rédacteurs associés du Journal canadien de mathématiques et du Bulletin canadien de mathématiques

Le comité des publications doit commencer la recherche de nouveaux rédacteurs associés au moins 12 mois à l’avance. La durée de la nomination est normalement de trois (3) ans, avec possibilité de renouvellement.

  1. Les rédacteurs en chef du JCM et du BCM ainsi que les membres de la SMC doivent lancer un appel officiel à candidatures. La date limite du dépôt des candidatures doit être le 15 avril. Les noms des candidats doivent être soumis au comité des publications, accompagnés d’un curriculum vitae et de l’accord du candidat à assumer une telle fonction.

     

  2. En plus de soumettre les noms des candidats, les rédacteurs en chef du JCM et du BCM seront également invités à fournir une déclaration indiquant le nombre de rédacteurs nécessaires et les domaines qui sont actuellement mal desservis.

     

  3. En outre, les rédacteurs en chef du JCM et du BCM seront également invités à fournir une déclaration indiquant si le mandat des rédacteurs associés en exercice devrait être renouvelé et confirmant, le cas échéant, leur accord à voir leur mandat être ainsi reconduit. Les renouvellements seront fondés sur les performances passées, évaluées sur la base de la recommandation des Rédacteurs en chef, et ne nécessiteront pas de mise à jour du CV.

     

  4. Lors de la réunion du comité des publications en juin, ou dans les deux mois suivant la date limite de l’appel, les candidatures et les propositions de renouvellement sont étudiées. Les rédacteurs en chef du JCM et du BCM sont invités à assister à la réunion afin que leur contribution puisse être prise en compte.

     

  5. Après avoir étudié les différentes possibilités, le comité des publications vote selon les procédures convenues et transmet ses recommandations au conseil d’administration par l’intermédiaire du comité exécutif avant le 15 septembre.

     

  6. Le comité exécutif étudie les candidatures lors de sa réunion d’octobre et le conseil d’administration les étudie lors de sa réunion de décembre. Les nouveaux rédacteurs associés entrent en fonction le 1er janvier.

Rédacteurs en chef des Notes de la SMC, de Crux Mathematicorum, de la série de livres de la SMC/SCMAI et de la collection ATOM

Le comité des publications doit commencer la recherche de nouveaux rédacteurs en chef au moins 18 mois à l’avance. La durée de la nomination est normalement de cinq (5) ans.

  1. Un appel à candidatures des rédacteurs en chef doit être publié au moins trois (3) fois dans les Notes de la SMC, en commençant au moins 15 mois avant que les nouveaux rédacteurs en chef ne doivent entrer en fonctions. La date limite du dépôt des candidatures doit être le 15 novembre.

     

  2. Les candidatures doivent consister en une lettre de demande officielle indiquant le soutien de l’établissement ou des établissements locaux au projet, une expression des opinions sur la publication et une indication si des changements de direction ou de politique sont envisagés.

     

  3. Une recommandation doit être faite au conseil d’administration au moins six (6) mois avant la nomination. La recommandation doit inclure un budget pour la durée de la nomination, fourni par les rédacteurs en chef proposés. Les estimations budgétaires doivent inclure les frais de secrétariat et tous les autres frais généraux de bureau.

Voici un calendrier suggéré pour la recherche menant à la nomination des rédacteurs en chef des Notes de la SMC, de Crux Mathematicorum, de la série de livres de la SMC/SCMAI et de la collection ATOM.

QuoiQuand
Notes de la SMC – Appel à candidatures Mai, septembre, octobre (les dates limites sont annoncées dans les Notes de la SMC)
Date limite de dépôt des candidatures15 novembre
Décision du comité des publicationsDécembre
Transmission au comité exécutif de la SMCJanvier
Examen par le comité exécutifAvril
Examen et approbation par le conseil d’administrationJuin
Entrée en fonction des rédacteurs en chef1er janvier


Membres du comité de rédaction des Notes de la SMC, du conseil de rédaction
de Crux Mathematicorum et du conseil de rédaction pour ATOM

Le comité des publications doit contacter les rédacteurs en chef concernés au moins 12 mois à l’avance pour solliciter les nominations des membres du comité de rédaction des Notes de la SMC, du conseil de rédaction de Crux Mathematicorum et du conseil de rédaction pour ATOM.

Le comité des publications est chargé de nommer les remplaçants sous réserve de recueillir les candidatures des rédacteurs en chef, et doit éventuellement lancer un appel à candidatures. Le mandat des membres du comité de rédaction des Notes de la SMC est normalement de trois (3) ans et celui des membres du conseil de rédaction de Crux Mathematicorum et de la collection ATOM est normalement de cinq (5) ans, de sorte que les mandats sont décalés. Le président du comité des publications informe le directeur général de la SMC de toutes ces nominations.

Le rédacteur de production et l’assistant de production du JCM et du BCM

Le rôle du rédacteur de production est de s’assurer que les versions finales des articles acceptés dans le JCM et le BCM sont conformes au protocole de style de la SMC. Le rédacteur de production est de préférence un membre senior de la Société ayant de l’expérience dans les publications. Le rédacteur de production est aidé par un adjoint de production qu’il supervise. L’assistant de production est un professionnel de LaTeX et est rémunéré à l’heure.

Le directeur général est responsable de rédiger un contrat pour l’adjoint de production et le rédacteur de production est responsable d’approuver le nombre d’heures de travail effectuées par l’adjoint de production. Le comité des publications, en consultation avec le directeur général de la SMC, désigne les deux (2) postes.

Fonctions et responsabilités du rédacteur de production du JCM et du BCM

  1. Recevoir toutes les notifications de droits d’auteur, d’acceptation et autres et collecter les formulaires de droits d’auteur.

     

  2. Vérifier le fichier LaTeX des articles acceptés, s’assurer que l’auteur a utilisé le fichier de style de la SMC et que l’article est conforme aux normes de la SMC.

     

  3. Vérifier le titre, les en-têtes courants, le résumé et les en-têtes de sections pour s’assurer que l’utilisation (orthographe, césure) est cohérente avec le texte.

     

  4. Apporter des modifications pour améliorer la qualité globale seulement si nécessaire.

     

Fonctions et responsabilités du rédacteur gérant des publications de la SMC

  1. Le rédacteur gérant rédige le contrat des nouveaux rédacteurs en chef du BCM et du JCM.

     

  2. Le rédacteur gérant supervise les activités des rédacteurs en chef des publications de la SMC, fait respecter les délais et signale toute question en suspens au comité des publications.

     

  3. Le rédacteur gérant fournit un rapport sur l’état des publications en ligne de la SMC au comité des publications.

     

  4. Le rédacteur gérant fait rapport au comité des publications lors de chaque réunion annuelle.

     

Conseil de rédaction pour Ouvrages de mathématiques de la SMC et de la SCMAI

Généralités

Vision intellectuelle: La série de livres comprendra des monographies et des ouvrages édités. Il se concentrera sur les domaines où la théorie et les méthodes mathématiques et les applications dans la vie réelle se rejoignent de manière significative. Les domaines d’application sont très variés, mais comprennent les sciences de la santé (par exemple, l’épidémiologie, la recherche sur le cancer, la médecine individualisée), l’industrie (par exemple, la finance, la recherche opérationnelle, la résolution de problèmes), les sciences (par exemple, la biologie, la chimie, les sciences de l’environnement, la physique, les sciences sociales) et d’autres sujets connexes. Les livres devront atteindre un niveau élevé tant dans le domaine des mathématiques que dans celui des applications. Un accent particulier sera mis sur les opportunités émergentes où des méthodes mathématiques substantielles apportent de nouvelles perspectives scientifiques significatives. 

Justification: La SCMAI et la SMC sont toutes deux (2) intéressées par la publication de textes mathématiques de haute qualité. La SMC dispose déjà d’une série de livres bien établie et respectée, mais peu de livres de mathématiques appliquées figurent dans cette série. La SCMAI entretient des liens étroits avec les domaines d’application, et est en mesure de recruter des auteurs et d’encourager les soumissions pour la série. Une série réussie permettrait de développer des synergies entre la SCMAI et la SMC et d’augmenter le nombre de textes mathématiques publiés par l’intermédiaire des séries canadiennes.

Structure proposée:

  • La série SMC/SCMAI ferait partie de la série SMC existante, publiée par Springer, mais aurait une apparence distincte qui refléterait la participation de la SCMAI, et aurait un comité de rédaction associé distinct.

     

  • Le comité de rédaction associé serait composé de six (6) rédacteurs : trois (3) approuvés par la SCMAI et trois (3) approuvés par la SMC.

     

  • Les revenus de la série qui reviennent aux sociétés associées à la série seraient partagés à parts égales entre la SCMAI et la SMC.

     

Mandat

S’assurer que les livres de la série SMC/SCMAI sont publiés conformément aux politiques établies par le conseil d’administration.

Les ouvrages de la série de livres mathématiques de la SMC/SCMAI offrent une collection de monographies et de manuels de niveau supérieur dans tous les domaines des mathématiques pures et appliquées, publiés en collaboration avec un éditeur commercial (Springer depuis 1999). Les livres de cette série sont destinés à tous les mathématiciens, qu’ils œuvrent dans les mathématiques pures ou appliquées, qu’ils soient étudiants ou chercheurs.

Les rédacteurs en chef sont nommés par le conseil d’administration de la SMC, auquel ils rendent compte. Les rédacteurs associés sont nommés par le comité des publications. Il incombe au comité des publications de recommander au comité exécutif la nomination des rédacteurs en chef pour transmission au conseil d’administration. Les procédures de nomination des rédacteurs en chef et des autres membres du comité éditorial de la série de livres de la SMC/SCMAI sont énoncées dans les «Directives pour les recherches rédactionnelles» du mandat du comité des publications. Les noms des rédacteurs en chef et des autres membres du comité de rédaction de la série de livres de la SMC/SCMAI doivent paraître dans chacun des volumes de la série.

Les rédacteurs associés ont pour mission d’aider à attirer des manuscrits de premier ordre, de fournir aux rédacteurs en chef des conseils sur la qualité des manuscrits et de fournir tout autre conseil qui pourrait être demandé de temps à autre. Les rédacteurs en chef sont responsables de l’acceptation ou du refus d’un manuscrit, en consultation avec le rédacteur en chef de l’éditeur commercial responsable de la série.

La politique de la série de livres de la SMC/SCMAI est définie par le conseil d’administration, normalement suivant les recommandations du comité des publications, des rédacteurs en chef de la série de livres ou de son comité de rédaction. Les rédacteurs en chef peuvent mettre leur veto aux propositions du conseil d’administration en adressant un avis écrit au conseil d’administration par l’intermédiaire du président de la SMC. Une telle proposition, concernant des questions de politique générale, si elle est adoptée une seconde fois par le conseil d’administration dans l’année qui suit le veto, devient une politique officielle et n’est plus sujette à un nouveau veto de la part des rédacteurs en chef.

Le rédacteur gérant est chargé de superviser les aspects financiers de la série de livres de la SMC/SCMAI, ainsi que la collaboration avec la Société canadienne de mathématiques appliquées et industrielles (SCMAI) de même que le contrat avec l’éditeur commercial qui précise la production, la promotion, les redevances et les aspects connexes de la série de livres de la SMC/SCMAI.

Lorsque des conseils juridiques sont nécessaires, les rédacteurs en chef doivent contacter le président de la SMC ou le directeur général.

 

Fonctions et responsabilités des rédacteurs en chef

  1. Les rédacteurs en chef sont chargés de recevoir les manuscrits, soit par l’intermédiaire d’un rédacteur associé, de l’éditeur commercial ou directement des auteurs.

     

  2. Le rédacteur en chef et les rédacteurs associés s’efforcent de traiter les manuscrits rapidement. Lorsqu’un rédacteur associé a l’intention de prendre un congé, il doit en informer les rédacteurs en chef et prendre des mesures raisonnables pour que les manuscrits dont il/elle a la charge soient transférés au rédacteur en chef dans les meilleurs délais. Lorsqu’un rédacteur en chef a l’intention de prendre un congé, il/elle doit informer le co-rédacteur en chef des dispositions qui ont été prises.

     

  3. Les décisions ou recommandations rédactionnelles qui auront des implications financières ou administratives pour la SMC doivent faire l’objet de discussions avec le rédacteur gérant et le président du comité des publications.

     

  4. Les rédacteurs en chef doivent présenter un rapport annuel détaillant l’état des opérations et comprenant des statistiques telles que le nombre de livres publiés, les dates de parution, ainsi que le nombre de manuscrits acceptés pour publication, les dates de parution prévues et autres informations pertinentes. Ils doivent faire parvenir un projet de ce rapport au président du comité des publications et au rédacteur gérant au plus tard le 1er décembre, et le rapport définitif, le 31 janvier.

     

  5. Toute recommandation de modification de la politique rédactionnelle doit être soumise au comité des publications qui, après une consultation appropriée, soumet une proposition au conseil d’administration, le cas échéant.

     

  6. Le comité de rédaction de la série de livres de la SMC/SCMAI se réunit de temps à autre pour discuter de la politique rédactionnelle et des questions connexes.

     

Composition

Le comité de rédaction de la série de livres de la SMC/SCMAI est composé de deux (2) rédacteurs en chef, de six (6) rédacteurs associés et du rédacteur gérant de la SMC. Les mandats des rédacteurs en chef sont de cinq (5) ans et décalés. Les mandats des rédacteurs associés sont de six (6) ans et décalés.

Deux (2) rédacteurs en chef+ six (6) rédacteurs associés (trois [3] approuvés par la SCMAI et trois [3] approuvés par la SMC)
+ rédacteur gérant de la SMC

Mandat

S’assurer que le Journal canadien de mathématiques (JCM) et le Bulletin canadien de mathématiques (BCM) sont publiés conformément aux politiques établies par le conseil d’administration.

Généralités

 

Le conseil de rédaction scientifique du JCM et du BCM est composé des rédacteurs en chef de chaque revue et des rédacteurs associés qui servent pour les deux (2) revues. Le mandat des rédacteurs en chef est de cinq (5) ans. Les mandats des rédacteurs associés sont également de cinq (5) ans et décalés. Tous les rédacteurs en chef sont nommés par le conseil d’administration de la SMC et doivent lui rendre des comptes. Il incombe au comité des publications de recommander au comité exécutif la nomination de tous les rédacteurs en chef pour transmission au conseil d’administration. Les procédures de nomination des rédacteurs en chef et des rédacteurs associés sont énoncées dans les «Directives pour les recherches rédactionnelles» du mandat du comité des publications. Les noms et les affiliations des rédacteurs en chef et des rédacteurs associés doivent figurer dans chaque numéro du Journal et du Bulletin.

Les rédacteurs associés ont pour mission d’aider à attirer des articles de premier ordre, de fournir aux rédacteurs en chef du JCM et du BCM des conseils concernant la qualité des manuscrits et le choix des arbitres, et de fournir tout autre conseil qui pourrait être demandé de temps à autre. Les rédacteurs en chef sont encouragés à consulter les rédacteurs associés pendant l’examen d’un manuscrit. Les rédacteurs en chef du JCM ou du BCM sont responsables de l’acceptation ou du rejet des articles soumis et leur décision en la matière est définitive.

En ce qui concerne les questions qui ne sont pas directement liées à la valeur scientifique des articles soumis (longueur des articles, contenu canadien, droits d’auteur, frais de mise en page, domaines sur lesquels mettre l’accent ou relativiser, etc.), la politique de chaque revue est définie par le conseil d’administration, normalement sur la base des recommandations du comité des publications, des rédacteurs en chef ou du comité de rédaction scientifique. Les rédacteurs en chef peuvent mettre leur veto aux propositions du conseil d’administration en adressant un avis écrit au conseil d’administration par l’intermédiaire du président de la SMC. Une telle proposition, concernant des questions de politique générale, si elle est adoptée une seconde fois par le conseil d’administration dans l’année qui suit le veto, devient une politique officielle et n’est plus sujette à un nouveau veto de la part des rédacteurs en chef.

Le contenu non scientifique des revues relève de la seule responsabilité du conseil d’administration de la Société mathématique du Canada. Le directeur général est chargé de superviser les opérations financières des deux (2) revues et, en consultation avec les rédacteurs en chef, il apporte son aide pour les aspects non scientifiques et la production des deux (2) revues.

Lorsque des conseils juridiques sont nécessaires, les rédacteurs en chef doivent contacter le président de la SMC ou le directeur général.


Fonctions et responsabilités

  1. Les manuscrits peuvent être soumis soit aux rédacteurs en chef, soit à un rédacteur associé. Le destinataire d’un manuscrit est responsable d’en accuser réception.

  2. La manière de procéder de chaque rédacteur associé est établie d’un commun accord entre ce dernier et les rédacteurs en chef des deux (2) revues, en vue d’obtenir le même arrangement de travail avec chaque revue. Normalement, deux (2) options s’offrent à un rédacteur associé qui reçoit un manuscrit :

    • Le rédacteur associé s’occupe du manuscrit.

      Dans ce cas, il est impératif d’envoyer immédiatement une copie du manuscrit et la date de sa réception à un rédacteur en chef de la revue concernée:

      Le rédacteur associé indique son intention d’entamer l’arbitrage scientifique et transmet éventuellement aux rédacteurs en chef l’ensemble du dossier relatif à l’article, ainsi que le rapport de l’arbitre et ses conseils sur la manière de le traiter.

    • Les rédacteurs en chef traitent le manuscrit.

      Dans ce cas, le rédacteur associé transmet rapidement le manuscrit à un rédacteur en chef de la revue concernée, accompagné de la recommandation d’un examinateur approprié ou d’un avis de rejet. Si le conseil est de rejeter, le rédacteur en chef adjoint doit fournir, à l’intention de l’auteur, une déclaration indiquant les motifs du rejet.

  3. Les rédacteurs associés et les rédacteurs en chef s’efforcent de traiter les manuscrits rapidement. Lorsqu’un rédacteur associé a l’intention de prendre un congé, il doit en informer les rédacteurs en chef et prendre des mesures raisonnables pour que les manuscrits soumis en son absence soient transférés aux rédacteurs en chef dans les meilleurs délais. Lorsqu’un rédacteur en chef a l’intention de prendre un congé, il doit informer le directeur général de la SMC des dispositions qui ont été prises.

  4. Les décisions ou recommandations rédactionnelles qui auront des implications financières ou administratives sur l’une ou l’autre des revues doivent faire l’objet de discussions avec le directeur général et le président du comité des publications.

  5. Les rédacteurs en chef doivent s’assurer que leurs rédactions fonctionnent dans les limites du budget approuvé par le conseil d’administration. Les propositions budgétaires pour le prochain exercice financier doivent être soumises au directeur général avant le 15 août. Les projections budgétaires doivent également inclure des estimations du nombre de pages par numéro pour les trois (3) prochaines années de volume.

  6. Les rédacteurs en chef du JCM et du BCM doivent présenter un rapport annuel détaillant l’état des opérations et comprenant des statistiques telles que les taux d’acceptation, le nombre d’articles publiés au cours de l’année du volume précédent ainsi que les arriérés et autres informations pertinentes. Ils doivent faire parvenir un projet de ce rapport au président du comité des publications et au directeur général au plus tard le 1er décembre, et dans leur forme définitive, le 31 janvier.

  7. Toute recommandation de modification de la politique rédactionnelle doit être soumise au comité des publications qui, après une consultation appropriée, soumet une proposition au conseil d’administration, le cas échéant.

  8. Le comité scientifique éditorial se réunira virtuellement ou en personne de temps à autre pour discuter de la politique rédactionnelle des deux (2) revues et de questions connexes.

Composition

La composition du conseil de rédaction scientifique est la suivante:

les deux (2) rédacteurs en chef du Journal canadien de mathématiques+ les deux (2) rédacteurs en chef du Bulletin canadien de mathématiques
+ rédacteurs associés

(Le nombre de rédacteurs associés doit être tel qu’il représente un échantillon raisonnable de la recherche mathématique actuelle).

Mandat

Veiller à ce que Crux Mathematicorum (CRUX) soit publié conformément aux politiques établies par le conseil d’administration.

Généralités

Le conseil de rédaction de Crux Mathematicorum (CRUX) est composé du rédacteur en chef, de rédacteurs associés, de rédacteurs des Olympiades, du rédacteur gérant et normalement de huit (8) autres membres. Le mandat du rédacteur en chef est de cinq (5) ans. Les mandats des autres membres du conseil de rédaction de CRUX sont également de cinq (5) ans et décalés. Le rédacteur en chef est nommé par le conseil d’administration de la SMC, auquel il rend des comptes. Les autres membres du conseil de rédaction de CRUX sont nommés par le comité des publications. Il incombe au comité des publications de recommander au comité exécutif la nomination du rédacteur en chef pour transmission au conseil d’administration. Les procédures de nomination du rédacteur en chef et des autres membres du conseil de rédaction de CRUX sont énoncées dans les «Directives pour les recherches rédactionnelles» du mandat du comité des publications. Les noms et adresses du rédacteur en chef et des autres membres du conseil de rédaction de CRUX doivent figurer dans chaque numéro de CRUX.

Les autres membres du comité de rédaction ont pour mission d’aider le rédacteur en chef sur divers aspects du contenu de CRUX et de fournir d’autres conseils qui peuvent être demandés de temps en temps. Le rédacteur en chef, en consultation avec les autres membres du comité de rédaction, est chargé de déterminer le contenu de CRUX. Les décisions du rédacteur en chef sur ces questions sont définitives.

La politique de CRUX est établie par le conseil d’administration, normalement sur recommandation du comité des publications, du rédacteur en chef ou du conseil de rédaction de CRUX. Le rédacteur en chef peut mettre son veto aux propositions du conseil d’administration en adressant un avis écrit au conseil d’administration par l’intermédiaire du président de la SMC. Une telle proposition, concernant des questions de politique générale, si elle est adoptée une seconde fois par le conseil d’administration dans l’année qui suit le veto, devient une politique officielle et n’est plus sujette à un nouveau veto de la part du rédacteur en chef.

Le rédacteur gérant est chargé de superviser les opérations financières de CRUX et, en consultation avec les rédacteurs en chef, il participe à la production et aux aspects connexes de CRUX.

Lorsque des conseils juridiques sont nécessaires, le rédacteur en chef doit contacter le président de la SMC ou le directeur général.

Fonctions et responsabilités

  1. Les problèmes et les solutions sont soumis en ligne et triés par le rédacteur en chef.

  2. Les membres du comité de rédaction aident le rédacteur en chef à examiner les problèmes soumis, à suggérer des solutions et à fournir toute autre assistance demandée par le rédacteur en chef.

  3. Un membre du comité de rédaction est responsable de la soumission des critiques de livres appropriées au rédacteur en chef.

  4. Un membre du comité de rédaction est responsable de la soumission d’articles pertinents au rédacteur en chef.

  5. Le rédacteur en chef s’efforce de traiter le matériel soumis de manière á respecter le calendrier de production. Lorsqu’un rédacteur en chef a l’intention de prendre un congé, il/elle doit informer le rédacteur gérant des dispositions qui ont été prises.

  6. Les décisions ou recommandations rédactionnelles qui auront des implications financières ou administratives doivent faire l’objet de discussions avec le rédacteur gérant et le président du comité des publications.

  7. Le rédacteur en chef doit s’assurer que sa rédaction fonctionne dans les limites du budget approuvé par le conseil d’administration. Les propositions budgétaires pour le prochain exercice financier doivent être soumises au rédacteur gérant avant le 15 août. Si des modifications quant au nombre de pages par numéro sont envisagées, elles doivent être incluses dans les projections budgétaires.

  8. Le rédacteur en chef doit présenter un rapport annuel concernant le statut de la publication, y compris les domaines et le niveau des problèmes soumis, le calendrier de production prévu, les informations sur les arriérés et d’autres détails pertinents. Ce rapport doit être envoyé au président du comité des publications et au rédacteur gérant avant le 31 janvier.

  9. Toute recommandation de modification de la politique rédactionnelle doit être soumise au comité des publications qui, après une consultation appropriée, soumet une proposition au conseil d’administration, le cas échéant.

  10. Le conseil de rédaction de Crux Mathematicorum se réunit virtuellement ou en personne de temps à autre pour discuter de la politique rédactionnelle et des questions connexes.

Composition

La composition du conseil de rédaction de la revue Crux Mathematicorum est la suivante:

le rédacteur en chef+ le rédacteur en chef adjoint (minimum trois [3] postes)
+ le(s) rédacteur(s) en chef de l’Olympiade
+ le(s) rédacteur(s) de MathemAttic
+ l’assistant de rédaction
+ le rédacteur associé
+ le rédacteur des critiques de livres
+ le rédacteur gérant
+ d’autres membres

(Le nombre des autres membres du conseil de rédaction de CRUX doit être tel qu’il constitue un échantillon représentatif du champ d’action de CRUX).

Mandat

S’assurer que les livrets de la collection Aime-t-on les mathématiques (ATOM) sont publiés conformément aux politiques établies par le conseil d’administration.

Généralités

Les livrets de la collection ATOM sont destinés au perfectionnement des élèves du secondaire qui manifestent un intérêt et des aptitudes pour les mathématiques. Certains livrets sont également conçus pour la préparation aux concours mathématiques aux niveaux national et international. Dans la mesure du possible, les livrets seront publiés à la fois en anglais et en français (tête-bêche).

Le conseil de rédaction pour ATOM est composé du rédacteur en chef, de quatre (4) rédacteurs associés et du rédacteur gérant de la SMC. Le mandat du rédacteur en chef est de cinq (5) ans. Les mandats des rédacteurs associés sont également de cinq (5) ans et décalés. Le rédacteur en chef est nommé par le conseil d’administration de la SMC et doit lui rendre des comptes. Les rédacteurs associés sont nommés par le comité des publications. Il incombe au comité des publications de recommander au comité exécutif la nomination du rédacteur en chef pour transmission au conseil d’administration. Les procédures de nomination du rédacteur en chef et des autres membres du comité éditorial de la collection ATOM sont énoncées dans les «Directives pour les recherches rédactionnelles» du mandat du comité des publications. Les noms et adresses du rédacteur en chef et des autres membres du conseil de rédaction pour ATOM doivent figurer dans chacun des livrets de la collection ATOM.

Les rédacteurs associés ont pour mission d’aider à attirer des articles de premier ordre, de fournir au rédacteur en chef des conseils concernant la qualité des manuscrits et de fournir tout autre conseil qui pourrait être demandé de temps à autre. Le rédacteur en chef doit consulter les rédacteurs associés pendant l’examen d’un manuscrit. Il revient au rédacteur en chef d’accepter ou de rejeter un manuscrit, et sa décision est définitive.

La politique de la collection ATOM est définie par le conseil d’administration, normalement suivant les recommandations du comité des publications, du rédacteur en chef de la collection ATOM ou de son comité de rédaction. Le rédacteur en chef peut mettre son veto aux propositions du conseil d’administration en adressant un avis écrit au conseil d’administration par l’intermédiaire du président de la SMC. Une telle proposition, concernant des questions de politique générale, si elle est adoptée une seconde fois par le conseil d’administration dans l’année qui suit le veto, devient une politique officielle et n’est plus sujette à un nouveau veto de la part du rédacteur en chef.

Le rédacteur gérant est chargé de superviser les opérations financières des livrets de la collection ATOM et, en consultation avec les rédacteurs en chef, il aide à la production, à la promotion et aux aspects connexes de la collection ATOM.

Un membre du conseil de rédaction pour ATOM est membre d’office du comité d’éducation et du comité des concours mathématiques.

Lorsque des conseils juridiques sont nécessaires, le rédacteur en chef doit contacter le président de la SMC ou le directeur général.

Fontions et responsabilités

  1. Les manuscrits doivent être soumis au rédacteur en chef, qui est chargé d’en accuser réception.

  2. Le rédacteur en chef décide quel membre du conseil de rédaction pour ATOM s’occupera d’un manuscrit en particulier.

  3. Le rédacteur en chef et les rédacteurs associés s’efforcent de traiter les manuscrits rapidement. Lorsqu’un rédacteur associé a l’intention de prendre un congé, il/elle doit en informer le rédacteur en chef et prendre des mesures raisonnables pour que les manuscrits dont il/elle a la charge soient transférés au rédacteur en chef dans les meilleurs délais. Lorsque le rédacteur en chef a l’intention de prendre un congé, il/elle doit informer le rédacteur gérant des dispositions qui ont été prises.

  4. Les décisions ou recommandations rédactionnelles qui auront des implications financières ou administratives pour la collection ATOM doivent faire l’objet de discussions avec le rédacteur gérant et le président du comité des publications.

  5. Le rédacteur en chef doit s’assurer que sa rédaction fonctionne dans les limites du budget approuvé par le conseil d’administration. Les propositions budgétaires pour le prochain exercice financier doivent être soumises au rédacteur gérant avant le 15 août. Les projections budgétaires doivent également inclure des estimations du nombre de livrets à publier au cours des trois (3) prochaines années.

  6. Le rédacteur en chef de la collection ATOM doit présenter un rapport annuel détaillant l’état des opérations et comprenant des statistiques telles que le nombre de livrets publiés, les dates de parution, ainsi que le nombre de manuscrits acceptés pour publication, les dates de parution prévues et autres informations pertinentes. Il doit faire parvenir un projet de ce rapport au président du comité des publications et au rédacteur gérant au plus tard le 1er décembre, et le rapport définitif, le 31 janvier.

  7. Toute recommandation de modification de la politique rédactionnelle doit être soumise au comité des publications qui, après une consultation appropriée, soumet une proposition au conseil d’administration, le cas échéant.

  8. Le conseil de rédaction de la collection ATOM se réunit virtuellement ou en personne de temps à autre pour discuter de la politique rédactionnelle et des questions connexes.

Composition

La composition du conseil de rédaction de la collection ATOM est la suivante:

rédacteur en chef de la collection ATOM+ normalement quatre (4) rédacteurs associés
+ rédacteur gérant

Mandat

Le comité de réconciliation en mathématiques (CRM) est chargé i) de coordonner les contributions de la communauté mathématique au processus de réconciliation, et ii) de concevoir une stratégie visant à éliminer les écarts en matière d’éducation et d’emploi en mathématiques entre les Canadiens autochtones et non autochtones.

Fonctions et responsabiolités

  1. En consultation avec le comité d’éducation, organiser ou assurer une session régulière annuelle sur les activités relatives à la vérité et à la réconciliation et/ou aux bourses d’études pour les autochtones en sciences mathématiques.

  2. Développer un réf erentiel et des liens vers les activités qui ont été développées au fil du temps sur des sujets relatifs à la vérité et la réconciliation en mathématiques. Ces activités doivent être coordonnées sur un site Web.

  3. Fournir des informations sur l’éducation autochtone, notamment sur les bourses d’études, les concours et les opportunités.

  4. Trouver et promouvoir des méthodes pour identifier et développer une communauté de vérité et réconciliation en mathématiques à tous les niveaux (de l’école au doctorat) au Canada.

  5. Développer et promouvoir des collaborations avec les communautés autochtones locales et nationales au Canada.

  6. Mettre en place une conférence régulière sur la vérité et la réconciliation en mathématiques au Canada.

  7. Promouvoir des séminaires, conférences ou ateliers réguliers par l’intermédiaire des conférences de la SMC ou des camps d’été de la SMC et des agences externes (p. ex., la Pacific Institute for the Mathematical Sciences [PIMS]).

  8. S’assurer que le soutien de la SMC est reconnu dans toute publication ou autre matériel découlant d’une proposition financée par la SMC.

  9. Élaborer des plans pour le financement et la promotion d’un programme de formation national qui fournit une orientation sur la réponse des mathématiques au Canada à la Commission de vérité et réconciliation.

Composition

Outre le président, le comité de réconciliation en mathématiques est composé de six (6) autres membres votants nommés pour des mandats de quatre (4) ans et de manière à ce que les mandats soient décalés, et d’au moins deux (2) membres d’office sans droit de vote, dont un délégué du président et le président du comité d’éducation. Il est important que les membres du CRM représentent les questions géographiques, linguistiques et de genre et qu’ils connaissent bien les activités de la SMC en matière de recherche, de publication et d’éducation dans la communauté autochtone.

Un (1) président+ six (6) membres
+ d’autres membres selon les besoins
+ délégué du président de la SMC (d’office)
+ président ou membre du comité d’éducation (d’office)
+ d’autres membres d’office selon les besoins.

Mandat

Superviser les activités de recherche de la SMC conformément aux politiques établies par le conseil d’administration. Étudier d’autres questions relatives à la recherche qui concernent les mathématiques et/ou la SMC. Le comité doit se réunir en personne ou virtuellement avant chaque Réunion semi-annuelle de la SMC, au minimum deux (2) fois par an.

Généralités

Le comité de la recherche est responsable du processus de sollicitation et d’arbitrage pour les conférences plénières des prix de la SMC. Un membre du comité de recherche est également désigné pour être le président du comité de sélection du Prix de doctorat. Les organisateurs des conférences de la SMC sont responsables devant le conseil d’administration. Le comité de recherche n’est toutefois pas responsable des mesures prises par un organisateur.

Fonctions et responsabilités

  1. Encourager et promouvoir un programme d’activités de recherche varié et de grande qualité.

  2. Étudier les changements proposés dans la politique relative aux activités de recherche.

  3. Recommander au conseil d’administration la mise en œuvre de nouvelles politiques concernant les diverses activités de recherche.

  4. S’assurer que les conférences tenues sous les auspices de la SMC sont menées conformément aux règlements et aux politiques de la SMC et, le cas échéant, à ceux des autres organismes subventionnaires.

  5. Conseiller le comité exécutif sur la nomination des directeurs scientifiques pour chaque réunion semestrielle.

  6. En consultation avec les directeurs scientifiques, conseiller le comité exécutif sur la nomination du comité organisateur scientifique pour chaque réunion semestrielle.

  7. En consultation avec les directeurs scientifiques, veiller à ce qu’un organisateur local soit nommé au comité organisateur scientifique.

  8. En consultation avec les directeurs scientifiques, examiner et approuver les sessions de recherche principales et les orateurs des conférences plénières pour chaque réunion semestrielle.

  9. Solliciter des propositions de sessions de recherche supplémentaires pour les Réunions semestrielles de la SMC par l’intermédiaire des Notes de la SMC, de CMath et d’autres sources, le cas échéant, et les étudier en consultation avec les directeurs scientifiques.

  10. Examiner les documents relatifs aux Réunions de la SMC et formuler des recommandations si nécessaire.

    • Sélectionner le candidat pour chaque conférence des prix au moins six (6) mois avant la réunion au cours de laquelle la conférence d’un prix doit être donnée.

    • Communiquer au président et au directeur général la décision du comité et le nombre total de candidatures, ainsi que les éléments biographiques et les citations appropriés. Le président de la SMC est chargé de rédiger la lettre officielle au candidat sélectionné. Le président du comité informera le lauréat de manière informelle, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui le fasse. On doit informer le lauréat que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement le nom du lauréat.

  11. Nommer un comité de sélection du Prix de doctorat Blair-Spearman en tant que sous-comité du comité de recherche, composé de quatre (4) membres, chacun pour un mandat de deux (2) ans. Le président du comité de sélection du Prix de doctorat doit être membre du comité de recherche, mais il n’est pas nécessaire que les trois (3) autres membres du comité le soient. Les fonctions du comité de sélection du Prix de doctorat sont les suivantes:

    • En coopération avec le bureau administratif de la SMC, produire du matériel promotionnel bilingue relatif au Prix de doctorat de la SMC et s’assurer que les informations appropriées sont distribuées et que les appels à candidatures paraissent dans les numéros d’octobre, de novembre et de décembre des Notes de la SMC (avec le 31 janvier comme date limite pour les mises en candidature).

    • Recevoir des copies de toutes les candidatures et sélectionner le lauréat du Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC au moins six (6) mois avant la réunion au cours de laquelle le prix sera remis. Communiquer la décision du comité, accompagnée des éléments biographiques et des citations appropriés, au président et au directeur général de la SMC. Le président de la SMC est chargé de rédiger la lettre officielle au candidat sélectionné. Le président du comité informera le lauréat de manière informelle, à moins qu’il soit plus souhaitable que ce soit le président de la SMC qui le fasse. On doit informer le lauréat que la décision doit rester confidentielle jusqu’à ce que la SMC publie officiellement le nom du lauréat.

    • En consultation avec le bureau administratif, organiser la remise du prix lors de la Réunion d’hiver de la SMC et consulter également le président du comité de programme pour que le lauréat présente une conférence plénière.

  12. Rendre compte au conseil d’administration des diverses activités de recherche de la SMC.

Description des prix et appel à candidatures

  1. Le prix Jeffery-Williams récompense les mathématiciens qui ont apporté une contribution exceptionnelle et soutenue à la recherche en mathématique. La conférence du prix est donnée lors de la Réunion d’été. Le lauréat doit être un membre de la communauté mathématique canadienne. Une candidature peut être mise à jour et reste active pendant trois (3) ans.

  2. Le prix Coxeter-James récompense les jeunes mathématiciens qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la recherche mathématique. Le candidat sélectionné donne la conférence du prix lors de la Réunion d’hiver.

    Le lauréat doit être un membre de la communauté mathématique canadienne. Les candidatures peuvent être proposées jusqu’à dix (10) ans après l’obtention du doctorat du candidat: Une candidature peut être mise à jour et restera active pour une deuxième année, à moins que la candidature originale ne soit faite dans la dixième année suivant l’obtention du doctorat du candidat.

  3. Le prix Krieger-Nelson récompense les recherches exceptionnelles d’une mathématicienne. La conférence du prix est donnée lors de la Réunion d’été. Le lauréat doit être un membre de la communauté mathématique canadienne. Une candidature peut être mise à jour et reste active pendant deux (2) ans.

    La SMC vise à promouvoir et à célébrer la diversité dans son sens le plus large. Nous encourageons vivement les directeurs de département et les comités de mises en candidature à proposer des candidatures de collègues exceptionnels pour la recherche en sciences mathématiques, sans se limiter aux femmes, aux minorités visibles, aux autochtones, aux personnes handicapées et aux personnes de toute orientation sexuelle ou identité de genre.

    Un candidat peut être proposé pour plus d’un prix de recherche dans les catégories applicables; plusieurs candidats d’un même établissement peuvent être proposés pour le même prix de recherche.

    Les prix de recherche de la SMC sont sans distinction de genre, à l’exception du prix Krieger-Nelson, qui n’est décerné qu’à des femmes. Les nominations de femmes admissibles pour les prix de recherche généraux en plus du prix Krieger-Nelson sont fortement encouragées.

    Le comité de recherche de la SMC se réserve le droit d’étudier une candidature pour l’un des trois (3) prix de recherche, pour tout autre prix applicable. La date limite pour les mises en candidature est le 30 septembre de chaque année. Les candidatures et les lettres de recommandation doivent être soumises par voie électronique, de préférence en format PDF, avant la date limite appropriée, à la SMC. Les proposants doivent demander à au moins trois (3) répondants de soumettre des lettres directement à la SMC avant le 30 septembre. Un certain nombre de répondants indépendants est fortement encouragé. Les lettres de nomination doivent mentionner les répondants choisis et inclure un curriculum vitae récent du candidat, si disponible.

  4. Le Prix de doctorat Blair-Spearman récompense les performances exceptionnelles d’un étudiant au doctorat. Le prix est décerné à un ou deux (2) titulaires d’un doctorat d’une université canadienne dont la performance globale aux études supérieures est jugée la plus remarquable. Malgré que le mémoire constitue le critère le plus important (l’impact des résultats, la créativité du travail, la qualité de l’exposé, etc.), il n’est pas le seul. D’autres publications, activités de soutien aux étudiants et autres réalisations sont également prises en compte. Les candidatures qui n’ont pas été retenues lors du premier concours restent actives pendant une année supplémentaire (sans possibilité de mise à jour du dossier) et sont prises en compte par le comité de sélection du Prix de doctorat lors du concours de l’année suivante.

    Le Prix de doctorat Blair-Spearman de la SMC comprend un certificat encadré, une récompense de 2 000$, une adhésion de deux (2) ans à la SMC et la possibilité de présenter une conférence plénière à une Réunion de la SMC.

Candidatures

La SMC vise à promouvoir et à célébrer la diversité dans son sens le plus large. Nous encourageons vivement les directeurs de département et les comités de mises en candidature à proposer des candidatures de collègues exceptionnels pour la recherche en sciences mathématiques, sans se limiter aux femmes, aux minorités visibles, aux autochtones, aux personnes handicapées et aux personnes de toute orientation sexuelle ou identité de genre.

Les candidats doivent être proposés par leur université, et la personne qui propose la candidature est responsable de la préparation des documents décrits ci-dessous et de l’envoi de la candidature à l’adresse ci-dessous. La date limite de réception des candidatures est fixée au 31 janvier.

La documentation doit être constituée des documents suivants:

  1. Un curriculum vitae préparé par l’étudiant.

  2. Un résumé des travaux de l’étudiant rédigé par l’étudiant et qui ne doit pas dépasser dix (10) pages. Le curriculum vitae doit comprendre une brève description de la thèse et de son importance, ainsi que de toute autre contribution apportée par l’étudiant pendant ses études de doctorat.

  3. Trois (3) lettres de recommandation, dont une du directeur de thèse et une d’un évaluateur externe. Une copie du rapport de l’examinateur externe peut être substituée à ces dernières. Plus de trois (3) lettres de recommandation ne sont pas acceptées.

Toute la documentation, y compris les lettres de recommandation, doit être soumise par voie électronique, de préférence en format PDF, avant la date limite appropriée, à la SMC.

Composition

Un (1) président+ cinq (5) membres
+ délégué du président de la SMC (d’office)

Mandat

Promouvoir l’engagement des étudiants en mathématiques de niveau postsecondaire auprès de la communauté mathématique canadienne et plus particulièrement auprès de la SMC.

Responsabilités

Développer et gérer un programme de la SMC pour les étudiants universitaires en mathématiques à l’intention des étudiants de niveau postsecondaire qui contient des éléments tels que:

  1. Diffuser l’information au sein de la communauté étudiante par de multiples moyens, notamment des listes d’adresses électroniques, un site Web accessible, un bulletin d’information, etc.;

  2. Superviser et, le cas échéant, organiser des activités liées aux étudiants, notamment lors de la Réunion de la SMC. Ces activités peuvent inclure des sessions de présentation par affiches, des tables rondes, des séminaires, des ateliers, des récompenses, des activités sociales et des initiatives liées à l’emploi;

  3. Superviser l’administration des conférences et/ou des réunions annuelles, en particulier le Congrès canadien des étudiants en mathématiques (CCÉM), y compris la budgétisation et le financement;

  4. Nommer des étudiants pour gérer les affaires propres au comité des étudiants, comme un webmestre ou un rédacteur de bulletin d’information.


Représenter les intérêts des étudiants au sein de la SMC de la façon suivante:

  1. Engager un dialogue actif avec les étudiants de toutes les régions du Canada;

  2. Fournir des conseils et des orientations à la SMC et aux comités sur les questions relatives aux étudiants;

  3. Promouvoir l’adhésion des étudiants à la SMC;

  4. Participer au conseil d’administration de la SMC et, le cas échéant, aux comités de la SMC;

  5. Recommander des candidats étudiants pour le comité des étudiants et le conseil d’administration de la SMC et, le cas échéant, pour les comités et autres groupes.


Rendre des comptes sur le programme de la SMC pour les étudiants universitaires de la façon
suivante:

  1. Préparer les ordres du jour et les procès-verbaux des réunions du comité;

  2. Préparer une prévision et un budget annuels du programme à soumettre au président du comité, au comité des finances et au directeur général de la SMC;

  3. Préparer un rapport annuel du programme à soumettre au directeur général de la SMC pour inclusion dans le rapport annuel de la SMC.

Composition du comité

Le comité des étudiants de la SMC se compose d’au moins six (6) membres comme suit:

  1. Un (1) président étudiant (ou deux [2] co-présidents étudiants avec des mandats décalés);

  2. Pas moins de trois (3) autres membres étudiants ou postdoctorants (éventuellement en transition entre deux (2) études pour une durée ne dépassant pas six [6] mois);
  3. Un directeur étudiant;

  4. Un conseiller académique;

  5. Le président du CCÉM (sans droit de vote, d’office);

  6. Le directeur général de la SMC (sans droit de vote, d’office).

Les membres étudiants et postdoctorants du comité doivent représenter au moins trois (3) des cinq (5) régions du Canada (Pacifique, Ouest, Ontario, Québec, Atlantique).

Les membres étudiants et postdoctorants du comité doivent être membres de la SMC.

Tous les membres votants sont normalement nommés pour un mandat de deux (2) ans ; toutefois,
un mandat peut être inférieur à deux (2) ans pour faciliter les nominations décalées.

Tout membre peut se retirer du comité en envoyant une lettre ou un message de démission à un
président du comité des étudiants.

Si un membre est incapable de remplir ses fonctions (ne peut pas poursuivre son travail pendant une grande partie du mandat, n’a pas progressé dans les projets qui lui ont été confiés, a manqué une réunion de la SMC [voir section 4.2] sans fournir de motif acceptable, a manqué plusieurs votes, etc.), la pétition concernant sa révocation sera présentée au conseil d’administration de la SMC, où la décision d’annuler, de révoquer ou de mettre fin à sa nomination sera prise. Ladite pétition doit être signée par au moins une majorité de membres du comité des étudiants, dont un président, avant d’être présentée au conseil. Le membre en question doit être informé de la pétition au moins deux (2) semaines avant la réunion au cours de laquelle la décision sera prise et peut faire appel par écrit auprès du conseil.

Fonctionnement du comité

Les réunions sont convoquées à la demande du président (ou des coprésidents).

Le comité doit se réunir en personne à chaque réunion de la SMC, au moins une fois par an.

Aux fins de la prise de décision, le quorum à atteindre est la majorité simple des membres votants.

Administration

Le présent mandat peut être modifié sur recommandation du président (ou des coprésidents) au comité exécutif, qui peut ensuite recommander une modification qui sera soumise à l’approbation du conseil d’administration de la SMC.

Toute question du comité des étudiants qui pourrait avoir des implications juridiques sera transmise au directeur général de la SMC.

Mandat

Le Comité des femmes en mathématiques est un sous-comité du comité d’EDI et est chargé de surveiller la position et les intérêts des femmes et des minorités de genre en mathématiques au Canada et dans la SMC ; de recommander au conseil d’administration des mesures qui assureront un traitement équitable des femmes dans la communauté mathématique ; et d’encourager la participation des femmes et des minorités de genre en mathématiques à tous les niveaux.

Fonctions et responsabilités

  1. Établir et maintenir, au nom de la SMC, une liaison avec les organisations nationales et internationales concernées par la participation des femmes et des minorités de genre en mathématiques et dans d’autres domaines scientifiques.

  2. Surveiller la position des femmes et des minorités de genre au sein de la SMC, conseiller toute mesure nécessaire pour assurer l’équité de genre et faciliter l’implication des femmes à tous les niveaux de la SMC.

  3. Organiser des activités de réseautage et de mentorat qui soutiennent les femmes et les minorités de genre dans leurs carrières en recherche et en enseignement des mathématiques.

  4. Rendre compte au conseil des questions intéressant les femmes et les minorités de genre en mathématiques et formuler des recommandations visant à augmenter le nombre de femmes et de minorités de genre en mathématiques à tous les niveaux.

Composition

Une (1) présidente+ un (1) membre de chacune des cinq (5) régions du Canada
+ délégué de président de la SMC (d’officie)

Société mathématique du Canada
616 Cooper St. 
Ottawa (ON)  K1R 5J2, Canada
Téléphone : +1 (613) 733-2662

Coordonnées détaillées
Confidentialité